jeudi, 1 décembre 2022 03:45

Rapatriement des soldats sénégalais au Mali, la Grande Muette devient subitement très bavarde

Les plus lus

Les propos tenus par le leader de Pastef lors de sa déclaration face à la presse, continue de susciter réprobation et condamnation. La DIRPA très muette sur les vraies questions d’actualité intéressant les sénégalais, est passée de la Grande Muette à la Grande Volubile pour apporter des mises au point sur la présence militaire sénégalaise au Mali. A sa suite, c’est l’ancien Chef d’état major général des armées qui est monté au créneau pour recadrer Ousmane Sonko. Le Général Mouhamadou Mansour Seck n’y est pas allé avec le dos de la cuillère…
Pour l’ancien CEMGA, «Cette déclaration d’un homme qui se dit patriote est une insulte pour nous», a-t-il déploré ce samedi dans les colonnes de L’Observateur. Et Number One de poursuivre, «L’envoi de nos troupes dans les théâtres d’opérations n’a rien à voir avec ces histoires de politique politicienne. Ce type de déclaration est extrêmement grave pour le moral des troupes, martèle le général en retraite. C’est comme si on était des mercenaires et qu’on nous engage pour faire plaisir à un autre pays. Cela n’existe pas.»
«Je suis particulièrement offensé que quelqu’un qui se dit sénégalais patriote puisse avoir cette interprétation pour des questions d’ordre politique.», s’est offusqué l’ancien pilote de l’avion de commandement et ancien ambassadeur du Sénégal aux États-Unis.
Ce courroux est né des propos du leader de Pastef, Ousmane Sonko lors de son face à face avec la presse jeudi dernier, il a déclaré que le président Sall a fait rapatrier des soldats sénégalais du Mali. Enfonçant le clou, il a déclaré qu’ils étaient en mission pour la France et non pour le Sénégal. Une sortie qui a fait grincer des dents au niveau de la grande muette.
Le Sénégal a en fait procédé, comme d’autres, à une “relève périodique”, a écrit l’état-major dans un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi. “Contrairement à certaines informations données dans la presse, le Sénégal ne s’est pas désengagé du Mali”, a-t-il dit.
La relève de cette semaine est “une opération normale visant à remplacer, nombre pour nombre, les troupes engagées” par le Sénégal “dès les premières heures de la crise”, dit-il. Le Sénégal compte 1 300 soldats, gendarmes et policiers au sein de la MINUSMA, précise-t-il.
Atlanticactu.com

Plus d'articles

1 COMMENT

  1. Mon père est aujourd’hui mort et il a servit toute sa vie l’armée sénégalais ,ce monsieur,ce général a refusé de leur payer leur argent au retour d’une mission alors ce monsieur n’a qu’à fermer sale vendu général Seck .je suis fils de militaire et mon père m’a raconté cette histoire et vous finirez mal vous et votre famille .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités