vendredi, 22 octobre 2021 19:51

Projet Pegasus : Après les soupçons d’écoute sur Macron, vers un froid entre Paris et Rabat ?

Les plus lus

@Atlanticactu.com -L’affaire d’espionnage communément appelée “Projet Pegasus” risque-t-elle de dégrader les relations franco-marocain es ? Les récentes révélations de probables écoutes effectuées sur le téléphone de Emmanuel Macron à partir du Maroc risquent de jeter un coup de froid dans les relations diplomatiques des deux pays. 

Pour l’heure, le Maroc nie en bloc toute accusation d’espionnage sur des journalistes français, malgré les preuves avancées par les médias et organisations
Le Maroc est accusé d’avoir utilisé un logiciel espion pour cibler notamment des journalistes français en raison de leurs activités et des positions qu’ils ont pu prendre vis-à-vis du gouvernement marocain.

Certaines voix en Europe et en France se sont déjà élevées pour dénoncer ces agissements s’ils se révélaient vrais, ce que nie le Maroc. Cependant, à part si cet espionnage venait à toucher des personnalités politiques françaises.

C’est peut-être l’une des plus grosses révélations d’espionnage depuis l’affaire Snowden. Selon une enquête publiée ce dimanche dans plusieurs médias, des pays clients de l’entreprise israélienne NSO, ont utilisé son logiciel espion Pegasus pour pénétrer dans les portables de personnalités politiques, des journalistes ou encore de militants des droits humains. « Le Maroc, en tant que client de NSO a utilisé ce logiciel pour cibler des journalistes français en raison de leurs activités et des positions qu’ils ont pu prendre vis-à-vis du gouvernement marocain », affirme ainsi Katia Roux, responsable plaidoyer liberté à Amnesty international France qui a analysé les téléphones portables ciblés par Pegasus.

Avec L’AFP

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents