dimanche, 14 avril 2024 04:25

New York : En prévision des risques lors des manifestations prévues, la sécurité renforcée autour du siège de l’ONU et de l’hôtel du président Macky SALL

Les plus lus

États-Unis
Atlanticactu/ New-York/ Dakar/ Badara Ndir
La police new-yorkaise prend très au sérieux les alertes de l’ambassade du Sénégal aux États-Unis sur les manifestations hostiles à l’égard du président Macky SALL qui devrait arriver à New-York dans les prochaines heures. La police de New York a érigé des barrages de sécurité fermant plusieurs routes de Manhattan à la circulation même si les deux camps sont autorisés à manifester.
De mémoire, jamais les usagers du Ritz Carlton n’auront assisté à un tel déploiement de forces de police pour la venue et le séjour d’un Chef d’État. Et pourtant, cet hôtel dont la nuitée la plus accessible est de 1474 dollars soit quelques 884.000 francs CFA et les suites à partir de 3500 dollars, exception faite des suites royale et impériale qui sont facturées à $30,000 la nuitée, a reçu tous les grands de ce monde sans que cela suscite de telles mesures de sécurité.

Sur les plus de 150 chefs d’Etat et de gouvernement, ainsi que des centaines de ministres, de diplomates, de représentants d’ONG et de journalistes qui se réunissent à New York pour la 78ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU), dont le coup d’envoi sera donné lundi, la délégation sénégalaise conduite par le président Macky SALL sera celle sur laquelle les nombreux regards se braqueront à partir de ce dimanche. Entre manifestants hostiles au pouvoir et pro pouvoir, le risque de voir des étincelles jaillir est réel surtout depuis que la diaspora sénégalaise aux États-Unis a promis de réserver un accueil inoubliable au président Macky SALL qui en est à son dernier sommet à l’ONU.

À l’approche de l’un des événements les plus médiatisés au monde, le département de la police de New York (NYPD) a renforcé les mesures de sécurité, plusieurs routes de Manhattan ayant été fermées et des barrages de sécurité érigés à cet effet. Particulièrement les alentours du siège des Nations Unies et le Ritz Carlton Hôtel où devraient rester le Chef d’État sénégalais et sa délégation, l’une des plus importantes, selon les services de communication du département de la police new-yorkaise.

« Hormis les autres manifestations prévues à l’occasion des sommets des Nations Unies, cette fois-ci la police de New-York devrait assurer le service de deux rassemblements à fort risque de troubles. D’une part, les sénégalais opposés au pouvoir du président Macky SALL et d’autre part, ceux décidés à l’acclamer », selon le département de la police 

Plusieurs manifestations sur des thèmes variés, tels que le changement climatique, sont attendues aux abords du siège de l’ONU à Manhattan.

À cet effet, Edward Caban, chef de la police de New York, a déclaré, samedi, que des ressources seraient déployées dans toute la ville pour assurer la sécurité de l’événement et permettre aux citoyens venus de divers horizons de manifester librement. « C’est ainsi que tous les services de notre département seront impliqués »,  a déclaré Caban, ajoutant : « Nous travaillerons en étroite collaboration avec les services secrets, le département d’État, le FBI et la police de l’ONU ».

Rodrigo Victor da Paixao, directeur adjoint du service de sécurité et de protection des Nations unies, a déclaré que les agents de sécurité étaient prêts à assurer la protection de dizaines de dirigeants du monde entier.

« Du point de vue de la sécurité des Nations unies, il s’agit de consolider le travail de toute l’année et de l’intensifier pour la semaine de I’AG », a déclaré Rodrigo Victor da Paixao, qui a ajouté que les agents de sécurité étaient prêts à assumer leur rôle de protection de dizaines de dirigeants du monde entier. Le mois de septembre est marqué par une intensification des efforts en raison du grand nombre de participants.

Pour Malang GASSAMA, l’un des responsables du Pastef aux États-Unis, « Ce qui est paradoxal, c’est d’entendre que des militants de l’APR ont demandé à manifester pour soutenir le président Macky SALL à New-York. Et pourtant, c’est ce même Chef d’État qui interdit systématiquement toutes les manifestations à défaut de les réprimer dans le sang »

« Nous avons mis en place un plan complet au cas où nous devrions transporter plusieurs personnes à l’hôpital en même temps. Nous travaillons en étroite collaboration avec le service des pompiers de New York, notre service médical et les hôpitaux voisins », a déclaré Rodrigo Victor da Paixao, ajoutant : « Nous nous sommes préparés à toutes les éventualités ».

« Nous sommes établis aux États-Unis depuis des lustres, ce pays nous a donné ce qui nous est refusé dans notre propre pays, c’est à dire la liberté et le respect de nos droits. Nous avons organisé plusieurs manifestations sans qu’il y ait des dérapages et nous comptons pour cette fois-ci, refaire la même chose, à moins que la délégation présidentielle nous attaque avec leurs nervis importés depuis Dakar », a déclaré Malang GASSAMA.

Mêmes propos tenus par l’Activiste Ousmane TOUNKARA, « Récemment, le Secret Service est venu chez moi après avoir été approché par les services de l’ambassade du Sénégal aux États-Unis au motif que je voulais attenter à la vie du président Macky SALL. Ce qui est faux et heureusement que dans ce pays les droits sont respectés. J’ai dit aux agents du Secret Service que je comptais effectivement organiser une manifester pour dénoncer les crimes du régime de Macky SALL et quand mon avocat leur a fourni les preuves des exactions commises par les forces de défense et de sécurité sur les populations, ils sont repartis ».

« J’avais promis un accueil sans commune mesure au président Macky SALL s’il continuait la prise d’otages sur Ousmane SONKO et les autres détenus politiques, aujourd’hui nous allons lui démontrer que nous savons tenir parole. Lui et sa délégation seront jetés aux orties devant le monde entier », a précisé Ousmane TOUNKARA.

Le département des transports de la ville de New York a publié une liste des jours d’alerte aux embouteillages, jusqu’à la fin de l’année 2023. Les zones protégées et les points de contrôle commenceront, lundi à 7 heures, heure locale (11 heures GMT) et dureront jusqu’à la fin de l’Assemblée générale, le 26 septembre.

L’Assemblée générale principale commence lundi et les dirigeants s’adresseront à l’assemblée à partir de mardi.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents