Madina Wandifa : Attrait devant la Dscos, le Maire Malang Seny Faty raconte sa légende

Il leur a fallu attendre dix ans mais ils l’ont réussi. Eux, ce sont les membres du Collectif pour la défense des intérêts de Madina Wandifa. Après dix ans de gymnastique, le maire de la localité pointé du doigt dans des irrégularités notamment foncières, a fait face aux enquêteurs de la DSCOS. Face aux pandores, l’édile accusé d’avoir illicitement fait des lotissements et d’en vendre les terrains, n’était pas seul la semaine dernière dans les locaux dirigés par le Colonel Saboury Ndiaye. Atlanticactu a pu parcourir les procès verbaux d’audition et le mensonge a été au centre des débats.

L’affaire du bradage foncier qui oppose le maire de Madina Wandifa,, région de Sedhiou à ses administrés, vient de connaître un important développement. La Dscos chargée en partie de ce volumineux dossier, a procédé à l’audition du Maire, de son 1er Adjoint Lamine Daffé et du Président de la Commission domaniale, Lamine Faty suite à la plainte du Collectif pour lotissement illégal et vente de terrains. Pris au piège, Malang Seny Faty a raconté aux gendarmerie une véritable légende pour ne pas dire des mensonges.

C’est le vendredi 28 août dernier alors que le maire Malang Seny Faty assistait au baptême de son frère que les gendarmes de la brigade de Bounkiling l’ont invité à venir à la brigade. Sur place, il se verra notifier les raisons. C’est à dire, répondre à la convocation de la DSCOS pour une affaire liée aux lotissements effectués par lui dans sa commune et celle voisine de Diaroumé.

Aussitôt après, l’édile a fait ses bagages pour regagner Dakar où il sera rejoint plus tard par les deux autres conseillers présumés complices dans le charcutage de l’assiette foncière de la commune.

Face aux enquêteurs, Malang Seny Faty reconnaît avoir procédé aux lotissements sans autorisation et jure n’avoir jamais mis des bornes encore moins en avoir vendu 

 


« Le plus vilain des défauts de Macky Sall: le mensonge; il ment,il ment sans état d’âme, sans gêne. »
, comme disait Mody Niang. Apparemment, le maire de Madina Wandifa est l’un de ses plus brillants disciples dans ce domaine. Face aux enquêteurs, l’édile a menti comme un arracheur de dents. Atlanticactu vous livre quelques détails sur son face à face avec les gendarmes.

A la question de savoir s’il détenait les autorisations nécessaires pour procédé à un lotissement, Malang Seny Faty se sachant coincé passe aux aveux, « Non je n’ai pas eu les autorisations nécessaires, je l’ai fait pour répondre à des urgences mais j’allais régulariser avec les services compétents ».

Et pensant avoir gagné l’estime des gendarmes, l’édile précise, « D’ailleurs, si vous vous y rendez vous verrez qu’il y’a juste un début de lotissement et que même les bornes n’ont pas été posées ». L’enquêteur en chef a failli tomber dans les pommes en écoutant Malang Seny Faty. Car, les gendarmes disposaient déjà de photos du site et plus , un constat d’huissier prouvant l’implantation de bornes. Mais le clou de ce autre mensonge, c’est quand le maire oublie qu’il a fait emprisonner des jeunes et vieux pour avoir enlever les bornes déjà mises.

Et sur la vente des terrains comme il le lui ai reproché par les membres du Collectif dans leur plainte, Malang Seny Faty dégagera en touche. Mais, il a dû oublié les millions encaissés directement moyennant reçus aux coopératives de DDD et de l’UDEN sans compter les centaines de quittances délivrées à des personnes acquéreurs de terrains.


Face à de telles irrégularités, la DSCOS est dans l’obligation d’annuler le lotissement, de détruire les maisons érigées comme ce fut le cas à Gadaye. Sans compter la mise à disposition de Malang Seny Faty devant le Procureur de la République 

 

Avec de tels aveux sur la table des gendarmes, c’est le statut de député qui a sauvé le député/maire de Madina Wandifa pour qui les portes de Reubeuss étaient déjà grandes ouvertes.

Nonobstant le fait d’avoir illégalement procédé à des lotissements, le Collectif accuse également Malang Seny Faty d’avoir procédé à des détournements de deniers publics. Car, en vertu de l’Article 212 du Code Général des Collectivités Territoriales qui stipule, « sans préjudice de lapplication dedispositions du Code pénal, toute personne autre que le receveur du partement ou de la commune qui,sans autorisation légale, s’ingère dans le maniement des deniers de la collectivité locale , est par ce seul fait, constitué comptable de fait. Elle peut, en outre, être poursuivie en vertu des dispositions du code pénal, comme s’étant immiscée sans titre dans les fonctions publiques ».

Pour Lansana Faty, le vice-coordonnateur du Collectif, joint au téléphone déclare, « Nous avons été informés de cette audition du maire à la DSCOS. Cela nous conforte dans ce que nous n’avions jamais cessé de prôner, c’est-à-dire que la justice fera son travail. Et à travers ce début, les autres maires de la région et du reste du Sénégal sauront que partout, les populations se dresseront pour stopper ce pillage ». Et de préciser, « Nous attendons de voir la suite »

En attendant que le Commandant de la brigade de gendarmerie de Bounkiling s’active à instruire le sous-transmis du Procureur de la République de Sedhiou concernant cette affaire de détournement de deniers publics en souffrance depuis plus de 35 jours, Atlanticactu fera un focus sur l’es dessous de ces lotissements de même que les autres scandales qui alimentent le quotidien de cette paisible commune de Madina Wandifa.

Pape Sané 

Plus d’informations sur Atlanticactu.com

 

 

 

4 Commentaires

  1. Venez nous aider ici dans la commune de Niaguis à Ziguinchor y’a aussi un tout sauf lotissement.Des vampires fonciers sont entrain de faire un pillage extraordinaire. Mettez nous en connexion avec dscos

  2. Ce qui se passe actuellement dans la commune de Niaguis est plus pur que ce qui s’est passé à madina wandifa. Des gens sont mis en prison depuis plus deux mois et jusque là rien n’est fait. Seul le mouvement Vision citoyenne s’activite pour que justice soit faite. Et c’est dans cette logique qu’une très grande manifestation est prévue d’ici la semaine prochaine car trop c’est trop. Il est temps de faire face à ces détracteurs, arnaqueurs, vampires. La mairie de Niaguis et tous ses complices nous vous annonçons que la fin est proche, c’est finit pour vous bandes de …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici