vendredi, 27 mai 2022 21:24

Madina Wandifa | A quelques heures des Locales, Malang Seny Faty attrait devant le TGI de Sedhiou

Les plus lus

@Atlanticactu.comCoup dur pour Malang Seny Faty l’édile de la commune de Madina Wandifa poursuivi depuis plus d’une dizaine d’années par ses administrés pour plusieurs scandales  fonciers. Alkaly comme  on l’appelle affectueusement, est accusé d’avoir bradé les réserves foncières de la commune sans autorisation de lotissement, et d’avoir détourné les fonds issus de ces bradages. Apres une accalmie de quelques mois, l’homme jadis cité également dans un trafic de visa doit faire face ce jour  au juge  du Tribunal de grande instance de Sedhiou sous astreinte d’un million de franc cfa par jour de retard.
Apres avoir servi une sommation à Malang Seny Faty pour exiger les copies des lotissements qu’il avait publiquement déclaré détenir, sans obtenir de réponse, le Collectif pour la défense des intérêts de Madina Wandifa est passé à la vitesse supérieure. Par le canal de leurs avocats, ledit collectif  a servi une assignation à comparaitre à Malang Seny Faty  à se présenter au palais de justice de Sedhiou ce jeudi 20 janvier. Selon les termes de cette assignation, les avocats ont indiqué au mis en cause, conformément aux alinéas 3-4 de l’article 33 du nouveau code de procédure civile qu’un bordereau des pièces est annexé à la présente et que, faute pour Malang Seny Faty de comparaitre, il s’expose a ce qu’une décision soit rendue contre lui sur les seuls éléments fournis par le Collectif.
Pour rappel,  le collectif pour la défense des intérêts de la commune de Madina Wandifa avait sollicité par écrit auprès du sous-préfet de l’arrondissement de Diaroumé un exemplaire de l’acte de lotissement conformément à l’article R-162 du décret Numéro 2009-1450 du 30 décembre 2009 qui stipule « qu’après l’approbation du lotissement, un exemplaire doit être déposé au service du représentant de l’Etat, un exemplaire à la mairie de la commune où se trouve la partie principale du lotissement pour rester à la disposition du public… ».
A priori,  rien de tout cela n’a été fait, car malgré les demandes multiples du Collectif qui s’est déplacé même dans les locaux de la mairie pour consulter les registres de délibération, et vérifier l’existence ou non de l’acte portant autorisation de lotir, Il ressort clairement que les faits imputés à Malang Seny Faty et qui fait porter  un préjudice considérable aux paysans spoliés illégalement de leurs terres, soit sans aucun doute avéré.
Malgré les plaintes déposées devant le procureur de Sedhiou qui a préféré poursuivre plutôt les membres du collectif, tout en «  oubliant »  les faits incriminés à Malang Seny Faty ou, la saisine de la Descos qui malgré les éléments de preuves à sa disposition continue de faire dans le dilatoire.
Malang Seny Faty candidat à sa propre succession serait-il aussi bien protégé qu’il le clame partout ? la décision du juge du tribunal de grande instance de Sedhiou attendu aujourd’hui, édifiera définitivement les populations de Madina Wandifa sur leur sort.
Cheikh Saadbou DIARRA 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents