Lutte contre l’immigration clandestine : L’UE casque 39 milliards de francs et privilégie la biométrie

Face aux flus de migrants l’Union Européenne compte mettre en place un système biométrique permettant d’identifier les candidats à l’immigration clandestine. Pour y faire face, l’union européenne décaisse 39 Milliards de francs. 

L’union européenne compte désormais sur la biométrie pour la traçabilité des migrants avants leur expulsion. Dorénavant les sans-papiers sénégalais, ivoiriens et burkinabé seront fichés, un programme anti-immigrés qui coûte très cher.

L’Union européenne a décidé de partir en croisade contre l’immigration clandestine. Elle a, à cet effet, financé un programme de rapatriement des sans-papiers ivoiriens et Sénégalais et burkinabé, basé sur l’identification biométrique, afin d’organiser leur retour vers leurs pays d’origine et ce, dès leur arrivée en Europe. Ce programme de fichage coutera 39 milliards FCFA.

En effet, confrontée à des vagues d’arrivées quasi quotidiennes de migrants qui débarquent par centaines sur les côtes européennes, l’Union européenne a décidé de prendre le taureau par les cornes. Selon le site Bloomberg, l’UE va désormais faire recours à l’identification biométrique des migrants présents dans l’espace Schengen en vue de les expulser vers leurs pays de départ.

Khadim Mbodj

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici