lundi, 14 juin 2021 06:37

Le Pari-Foot, l’autre facteur de déperdition de la Jeunesse

Les plus lus

Existe-t-il encore un maillon de l’État qui pense aux générations futures ? Après les départs de pirogue vers l’Espagne suivis de morts et disparus, le Pari-Foot, un autre poison pervertit la Jeunesse…l’Etat laisse faire !

La jeunesse sénégalaise désœuvrée sort des sentiers battus pour se livrer au Pari-foot devenu de la drogue pour eux. Ces « inconscients » misent, perdent et ils gagnent rarement dans ce jeu de hasard. Leur malheur enrichi un petit nombre de personne.

« Moins grave que le voyage en mer », le Pari-Foot est entrain de détruire les jeunes de ce pays. Ces mômes qui devaient être l’avenir du Sénégal passent la majorité de leur temps dans ces cantines de jeu en file indienne comme s’ils attendaient le Messi. Ce qui est plus écœurants dans cette histoire c’est l’âge des joueurs de fortunes. En effet, la majeure partie d’entre eux n’ont pas l’âge légal à savoir 18 ans. Ceci est pire que l’immigration clandestine.

Malgré les conséquences que le Pari-Foot a sur la jeunesse, l’Etat laisse faire. Nos autorités font la sourde oreille face à cette situation qui prend des proportions inquiétantes. Même si son prédécesseur à laisser faire, le tout nouveau ministre de l’intérieur est directement interpellé. Antoine Felix Diome doit sévir et faire cesser ces jeux de hasard qui ne sont là que pour divertir les jeunes sénégalais et les mener à leur perte.

Atlanticactu.com

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents

error: