jeudi, 18 avril 2024 10:18

Les services de sécurité mettent la main sur un véritable arsenal militaire et documents américains

Les plus lus

Niger
Atlanticactu / Niamey / Samira Tandian
Après la rocambolesque découverte en février dernier de plusieurs armes de guerre dans une villa louée par des militaires français de la mission européenne Eucap Sahel, dans deux quartiers de la capitale Niamey, l’armée nigérienne vient de saisir un « arsenal de guerre » et plusieurs documents américains, lors d’un contrôle routier effectué lundi dans l’ouest du Niger, près de la frontière avec le Burkina Faso.
« Dans le secteur de Téra, au cours des diverses opérations de routine, les forces de défense et de sécurité ont intercepté un camion suspect en partance vers la Côte d’Ivoire, à bord duquel était embarqué, dissimulé sous des vivres, un véritable arsenal de guerre », a rapporté le bulletin des opérations hebdomadaires des Forces armées nigériennes (FAN) diffusé à la télévision publique mercredi soir.
« Après l’interpellation du chauffeur et du convoyeur dudit camion, une fouille appliquée a permis de saisir plus de 1140 munitions de calibres variés, 28 douilles de 7,62 mm et des projectiles », a ajouté la même source.
L’armée indique aussi avoir saisi des cartes des localités du sud-ouest du Niger, ainsi que plusieurs matériels américains dont deux drapeaux, un passeport, un permis de conduire et des cartes bancaires appartenant à deux personnes de nationalité américaine.
Une enquête a été ouverte par les services compétents « afin d’éclaircir la situation et de situer les responsabilités ».
L’annonce de cette saisie intervient dans un contexte marqué par des relations diplomatiques tendues entre le Niger et les États-Unis d’Amérique. Dans un communiqué publié lundi, le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) a annoncé la fin de l’accord militaire entre le Niger et les Etats-Unis.
Les autorités nigériennes accusent Washington de « dénier » au Niger le droit de choisir ses partenaires dans les domaines diplomatique, stratégique et sécuritaire.
Ce constat a été dressé suite à une rencontre, les 12, 13 et 14 mars courant à Niamey, entre des officiels nigériens et une délégation américaine de haut niveau, conduite par la Sous-secrétaire d’État aux affaires internationales Mme Molly Phee.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents