lundi, 20 mai 2024 10:10

Les Chantiers navals PIRIOU livrent le CAYOR et finalise le programme OPV 58 S pour la Marine Sénégalaise

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu/ Dakar/ Concarneau / Cheikh Saadbou Diarra 
Et de tous avec la livraison du dernier patrouilleur de haute mer par les Chantiers navals Piriou. Après le Walo et le Niani qui se sont déjà illustrés dans la lutte contre le trafic de drogue et les flux migratoires illégaux, c’est au tour du Cayor de venir compléter la flotte de la Marine Nationale.
C’est dans la journée du mercredi 17 avril à Concarneau que le Groupe Piriou a livré le troisième et dernier patrouilleur hauturier OPV 58 S destiné aux Forces armées sénégalaises. La cérémonie s’est déroulée en présence de Son Excellence l’Ambassadeur du Sénégal en France El Hadji i Magatte Seye et de l’Amiral Abdou Sene – Chef d’Etat Major de la Marine Sénégalaise. Le Groupe conclut ainsi avec succès un programme de construction qui démontre la collaboration efficace entre la Marine nationale sénégalaise et le groupe industriel français et contribue à renforcer la position de Piriou comme acteur incontournable de la construction navale de navires militaires.
Le contrat a été signé par le Ministère des Forces Armées du Sénégal et le Groupe Piriou en novembre 2019. Il est entré en vigueur le 30 septembre 2020. Le contrat portait sur l’acquisition de trois patrouilleurs offshore de 62 mètres dédiés à la Défense Maritime et à l’Etat du Sénégal. Action en Mer. Après le WALO, livré en juin 2023 et arrivé à Dakar en août 2023, et le NIANI, livré en novembre 2023 et arrivé à Dakar en janvier dernier, le CAYOR bat désormais pavillon sénégalais et marque la fin d’une construction. programme qui a mobilisé des centaines de salariés sur quatre ans, représentant plus de 600 000 heures de travail.
Vincent Faujour, Président de Piriou, a d’abord remercié la Marine nationale sénégalaise pour sa confiance. Rappelant que le programme OPV 58S était le fruit de plusieurs années de travail commun entre les équipes de Piriou et celles de la Marine nationale sénégalaise, il a déclaré avec une certaine émotion : « Nous avions à coeur d’être à la hauteur de la confiance que le Sénégal nous accordait. , engagé à construire des navires dotés de capacités de dissuasion et de projection remarquables. Nous avons conçu et construit des patrouilleurs de nouvelle génération qui renforceront encore la posture de défense de la Marine sénégalaise et lui permettront de couvrir l’ensemble des missions d’action en mer de l’État dont elle a la charge. Et, soulignant que les valeurs humaines sont au cœur du monde maritime, il a honoré la mémoire des 5 commandos sénégalais qui ont tragiquement perdu la vie en mission : « Nous avons voulu aussi être dignes de la confiance que nous accorde le La nation sénégalaise et ses marins, qui travaillent, parfois au péril de leur vie, pour la sécurité et la souveraineté de leur pays.
Le Président de Piriou a également salué l’engagement des équipes de Piriou et de Kership, maître d’œuvre industriel du projet, ainsi que celles de tous ses partenaires, dont Naval Group, qui ont tous œuvré pour que ce programme se déroule le plus efficacement possible. . Après une expérience réussie avec la construction de l’OPV 87 pour l’Argentine, Piriou reproduit ce schéma industriel et répartit la production des coques de l’OPV 58 S entre son chantier naval de Concarneau et celui de Lorient où Kership, filiale commune de Piriou et Naval Group, est basé. Aux côtés de la Marine Nationale et de DCI Navfco, Piriou a également contribué à la formation et à l’encadrement des marins à la remise des navires et à l’utilisation des systèmes de combat.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents