Le Togo entame une campagne de masse contre trois maladies

Une campagne nationale de traitement de masse pour la lutte contre trois maladies tropicales négligées à chimiothérapie préventive, a démarré mardi au Togo, malgré la pandémie au Covid-19 toujours très active dans le pays.

« C’est sans danger et gratuit » a affirmé Moustapha Mijiyawa, ministre togolais de la Santé et de l’hygiène publique dans un communiqué publié lundi, rassurant, que les agents de santé sont équipés, formés et traiteront tout le monde dans « le strict respect des mesures barrières pour limiter le risque de propagation du coronavirus».

Ces trois maladies sont l’onchocercose, la bilharziose et les vers intestinaux, considérées depuis 2010 au Togo comme “ problème de santé publique”.

Depuis lors, et sur recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé, OMS, le gouvernement togolais organise chaque année, en collaboration avec ses partenaires, un traitement de masse à l’Ivermectine, à l’Albendazole et au Praziquantel dans les cinq régions sanitaires (Savanes, Kara, Centrale, Plateaux et Maritime) pour bouter hors du pays ces trois maladies.

La campagne 2020 se déroule sur 12 jours, soit du 08 au 19 septembre 2020 dans tous les districts sanitaires du pays à l’exception, cette année, de Lomé, commune où le taux de prévalence de ces maladies est, selon le gouvernement, « en dessous du seuil requis ».

Des enfants de 5 à 14 ans recevront un traitement à l’albendazole contre les vers intestinaux dans 36 districts sanitaires, des enfants de 5 à 14 ans et des femmes de 15 à 49 ans recevront un traitement au Praziquantel contre la bilharziose dans 39 districts sanitaires couvrant en tout 615 formations sanitaires, et toute la population togolaise de 5 ans et plus recevra l’Ivermectine destiné à traiter l’onchocercose ou cécité des rivières.

Compte tenu de la pandémie au Covid 19 et pour éviter des attroupements dans les centres de santé, le gouvernement a déployé 13 000 agents de santé communautaire, pour administrer ces soins dans les maisons.

Pour rappel, en 2019, c’est plus de 6,3 millions Togolais qui ont été touchées par cette campagne de traitement au premier tour, et plus de 3,2 millions au second.

La population togolaise est aujourd’hui estimée à 8 millions.

Les derniers chiffres de la pandémie de la Covid 19 donnent 1493 cas d’infection dont 346 actifs, 1114 cas guéris et 33 décès à la date du 07 septembre 2020.

ATLANTICACTU/AA.

Plus d’informations sur Atlanticactu.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici