jeudi, 18 avril 2024 10:41

Julian Assange autorisé par la Haute Cour britannique à faire appel de son extradition vers les États-Unis

Les plus lus

Angleterre
Atlanticactu / Londres / Amsatu Barrow
Une décision de la Haute Cour du Royaume-Uni a accordé, ce mardi, à Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, le droit de faire appel de son extradition vers les États-Unis et a fixé une nouvelle date pour une audience dans cette affaire en mai prochain.
Dans une victoire partielle pour Assange, la Haute Cour du Royaume-Uni a décidé de ne pas l’extrader immédiatement vers les États-Unis, où il est recherché pour espionnage.
Les juges ont déclaré qu’Assange pourrait faire appel à moins que les autorités américaines ne fournissent des assurances supplémentaires quant à son traitement.
Le procès a été ajourné jusqu’au 20 mai.
– L’affaire Assange
Julian Assange, qui est détenu dans une prison britannique depuis 2019, risque d’être extradé pour des allégations de fuite de documents militaires classifiés en 2010-2011.
La Haute Cour du Royaume-Uni, dans une décision cruciale de 2021, a décrété qu’Assange devait être extradé, rejetant les affirmations concernant son état mental fragile et les risques auxquels il pourrait être confronté dans un établissement correctionnel américain.
Suite à cette décision, la Cour suprême avait confirmé la décision en 2022, à un moment où Priti Patel, alors ministre de l’Intérieur, avait confirmé l’ordre d’extradition, intensifiant ainsi la bataille juridique.
Dans sa dernière demande de sursis, Assange a demandé l’autorisation d’examiner la détermination de Patel et de contester le verdict initial du tribunal de 2021.
Si ce recours venait à échouer, Assange aurait alors épuisé tous les recours disponibles au sein du système juridique britannique, ce qui enclencherait alors la procédure d’extradition.
* Traduit de l’anglais par Amsatu Barrow 

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents