Hausse du prix du carburant : L’État à la recherche de liquidités et, pourtant le prix du baril a baissé

Les tensions de trésorerie annoncées avant l’élection présidentielle du 24 février 2018 par l’ancien argentier de l’État, sont la conséquence de l’actuelle hausse des prix du carburant et de l’électricité. La Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International n’avaient cessé d’alerter sur l’endettement à outrance du pouvoir. Résultats des « folies » gouvernementales, Macky Sall recherche désespérément de l’argent frais.

Mais, si la hausse est une résultante de la pratique d’une vérité des prix comme du reste veut le faire croire le gouvernement, la logique aurait voulu que les prix du carburant et de l’électricité soient revus à la baisse. En effet, le prix du baril a chuté et va connaître une baisse accentuée avec la surproduction annoncée par certains pays producteurs pour stabiliser les coûts. Comment donc expliquer qu’une vérité des prix, est à l’origine de cette hausse.

Un tour dans les pays de la zone Uemoa et même certains de l’espace Cedeao, affichent des prix plus bas que le Sénégal. Cela fera dire à l’économiste, Meïssa Babou, « nous allons payer tous les erreurs du régime ».
Pour lui, en décidant d’augmenter 80 francs sur le prix du supercarburant et 60 francs sur le gasoil, l’État reconnaît ses fautes sur certaines décisions qui, traduisent “un déficit chronique de trésorerie depuis l’année 2018“.

C’est ainsi, l’État se plie aux injonctions de la banque mondiale et du Fmi qui exigent qu’on mette les moyens pour “rattraper une trésorerie qui est en chute libre“. D’où la décision de l’Etat qui a deux choix, “baisser les charges de fonctionnement et améliorer les recettes par une augmentation des prix et une baisse des subventions“. Les populations risquent ainsi de payer le plus lourd tribu , qui s’est distingué par des “investissements de prestige qui ne vont pas dans le sens de l’amélioration du capital humain“.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici