Guinée :Tirs au camp militaire Samoreyah de Kindia, la Dirpa apporte des précisions

Selon plusieurs sources,des tirs d’armes nourris ont été entendus dans la nuit de ce jeudi à vendredi. Deux camps militaires ont été attaqués, c’est-à-dire celui de Samoréya et de Kèmé Bouréma de Kindia. Pourtant, le 28 septembre, le pouvoir du président Condé avait fermé ses frontières avec certains pays de crainte d’infiltrations. 

Le commandant du camp de Samoréya, Mamadi Condé, aurait été tué lors de cette attaque. Il y a de nombreux blessés qui ont été admis l’hôpital. Une mutinerie qui montre que le président Alpha Condé avait vu juste en fermant les frontières d’avec certains pays pour éviter de probables infiltrations.

Une situation qui est à l’origine de la paralysie constatée dans la ville de Kindia. Ce vendredi, boutiques et magasins sont restés aussi fermés. Et des militaires en provenance de Conakry lourdement armés sont en route vers la ville qui est inaccessible aux nombreux voyageurs bloqués à l’entrée.

La ville de Kindia distante de Conakry de 135 kilomètres , est frontalière de la Sierra Leone et de l’Océan Atlantique.

Face à cette situation, l’armée a produit un communiqué. Ci-dessous, l’intégralité du texte👇🏼👇🏼👇🏼

Dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 octobre 2020, des hommes armés ont ouvert le feu dans l’enceinte du Camp militaire de Samoreyah à Kindia blessant mortellement le colonel Mamady Condé, commandant du Bataillon spécial des commandos en attente de Somoreyah-BSCA.

Les Forces de défense ont immédiatement réagi pour sécuriser le camp et ses environs. La situation est sous contrôle à Kindia.

Des enquêtes sont ouvertes et les ratissages se poursuivent. En cette douloureuse circonstance, le ministère de la Défense nationale présente ses condoléances les plus attristées à la famille explorée, au président de la République, au chef d’État-major général des Armées et à l’ensemble des Forces de défense et de sécurité.

Mohamed Condé 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici