jeudi, 6 octobre 2022 18:04

Gambie : Présence prolongée des militaires de la CEDEAO, des députés exigent leur départ

Les plus lus

En place depuis la chute de l’ancien président Yaya Jammeh actuellement en exil, les troupes militaires de la CEDEAO déployées en Gambie, ne sont plus les bienvenues. Plusieurs leaders politiques et acteurs de la Société Civile s’insurgent contre cette occupation qui ne dit pas son nom et dénoncent le fait que l’armée sénégalaise en fasse une base face aux rebelles du MFDC. Avec l’insécurité galopante, le trafic continu de bois et de drogue, de nouveaux députés exigent le retrait des militaires de la CEDEAO.
Bakary K Badjie, membre de l’Assemblée nationale de la circonscription de Foni Binta, a protesté contre le séjour prolongé des soldats ouest-africains dans le pays et a exigé du gouvernement gambien de révéler la contribution financière à la présence des militaires ouest-africains.
Le plus jeune Député du parlement s’exprimait lors de la troisième session ordinaire de la chambre alors que les parlementaires débattaient du discours sur l’État de la Nation du président Adama Barrow.
« Évoquant les questions de la défense et de la sécurité, le président BARROW a déclaré clairement à la nation qu’ils ont réussi. Mais je me demande quel type de succès ils ont obtenu ? Quand nous avons encore des soldats étrangers dans notre pays et que l’insécurité et la criminalité plongent la Gambie parmi les pays les moins sûrs. “, s’est interrogé le député.
Et , poursuit ce dernier, « Qu’est-ce que le gouvernement est prêt à faire à propos de ces soldats étrangers ou devrais-je dire des forces d’occupation ? Quel mécanisme le gouvernement veut-il mettre en place pour inciter nos forces armées à assumer pleinement leurs responsabilités.”
M. Badjie a ajouté : « Parce que cela ne peut pas continuer et je veux demander au vice-président de nous dire combien de millions de dalasi la Gambie dépense pour ces soldats étrangers qui continuent de rester dans notre pays.
« Qu’est-ce que le gouvernement est prêt à faire à propos de ces soldats étrangers ou devrais-je dire des forces d’occupation ? Quel mécanisme le gouvernement veut-il mettre en place pour inciter nos forces armées à assumer pleinement leurs responsabilités.
« Nous voulons absolument savoir. Et en plus, savoir pourquoi la plupart du temps, nos forces gambiennes ne prennent pas la tête de notre sécurité mais plutôt ce sont des soldats sénégalais qui sont mis en avant même à la State House.
Atlanticactu.com

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités