Frontière Niger /Mali : Un chef coutumier lâchement assassiné par une bande armée

Almoubacher Ag Alamjadi, un chef de tribu de la commune d’Inates, dans la région nigérienne de Tillabéry (ouest) près de la frontalière avec le Mali, a été tué lundi dernier par des hommes armés présumés membres de l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), ont rapporté mardi des médias locaux.

Le site d’information nigérien « Actuniger » qui a rapporté l’information ne donne pas davantage de précisions sur ce drame, qui intervient moins de trois mois après l’assassinat, dans la nuit du 26 au 27 avril dernier, d’un autre chef du groupement de la même commune, Arrissal Amdagh et son neveu, par des bandits armés.

Le Niger et le Mali partagent une frontière longue de plus de 800 km, avec de part et d’autre les mêmes populations (Touaregs, Peuls, Songhaï…).
Plusieurs dizaines de civils ont été tués depuis 2018 au cours de violences dans cette zone. Certains accusent les milices armées créées par les communautés touarègues et peules d’en être responsables.

De même, la partie nord du Mali abrite depuis près de six ans plusieurs groupes terroristes proches d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), d’Ansar Dine et d’autres mouvements islamistes, ainsi que des narcotrafiquants qui mènent des attaques meurtrières de part et d’autre de la frontière commune aux deux pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici