France : « Dites adieu aux libertés » : couvre-feu, reconfinements locaux, … envisagés contre le Covid-19

Emmanuel Macron s’exprimera demain soir sur la seconde vague de l’épidémie qui touche durement certains départements. Des mesures sont pressenties. Et les internautes sont déjà comme des fous !

L’étau se resserre encore un peu cette semaine. Alors que le Premier ministre Jean Castex multiplie les prises de parole alarmistes, semblant préparer le terrain pour Emmanuel Macron, le chef de l’Etat doit justement s’exprimer ce mercredi 14octobre à 20 heures. Une allocution solennelle, dans un contexte de crise sanitaire qui s’amplifie avec la hausse toujours croissante du nombre de contaminations au Covid19 partout en France. Ce matin, un conseil de défense totalement consacré à la gestion de la pandémie est également au menu de l’exécutif. Chacun semble donc sur le pont et prêt à annoncer une nouvelle batterie de mesures. Car le monde hospitalier est en souffrance et les places en réanimation se font malheureusement de plus en plus rares, selon les indicateurs officiels. Dans la lutte contre une seconde vague très puissante et alors que plusieurs métropoles ont dû subir des restrictions importantes ces derniers jours (fermetures des bars, notamment), un cap pourrait être encore franchi.

Des mesures graduées pour éviter un confinement

Si l’idée d’un reconfinement n’est plus exclue, l’on ne devrait pas en arriver là tout de suite. Le gouvernement répète depuis la rentrée que tout doit être fait pour éviter un nouveau scénario catastrophe pour l’économie et la vie sociale des Français. Mais de nouvelles options « graduées » sont en cours de réflexion. La principale ? Un couvre-feu, qui s’appliquerait en priorité à Paris et l’Île-de-France, région en alerte maximale. Il pourrait évidemment être décliné ailleurs par la suite. Cette mesure, déjà prise en Allemagne pour certaines grandes villes comme Berlin ou Francfort, par exemple, permettrait en outre de limiter au maximum les interactions et contacts, alors que des soirées sauvages sans gestes barrières ont alerté les gouvernants.

 

Vague de protestations sur Twitter

Emmanuel Macron pourrait donc l’annoncer dès demain. Ce qui divise complètement les internautes. Sur Twitter, le hashtag #couvrefeu est en tête des sujets discutés depuis hier soir et génère des réactions très négatives. « Le Covid et de partout sauf au travail ou dans le métro. Dites adieu aux libertés », « Le gouvernement qui ne ferme pas les établissement scolaires où on entasse des gosses mais ferme les bars et met un couvre-feu… », « Donc après 6 mois d’études en tout genre, on en arrive à penser que le virus ne se propage ni dans les écoles, ni dans les transports en commun mais uniquement de nuit ? », s’insurgent plusieurs anonymes, qui notent surtout les apparentes incohérences des décisions. Un autre ironise sur le sens du message politique que revêtirait une telle mesure : « Cette histoire de couvre-feu à 20h, ça commence à faire vraiment Travail, famille, patrie, ou c’est moi ? ». Plus virulent encore, un internaute écrit de son côté : « Si j’ai envie d’aller me balader a minuit tout seul dites-moi a quel de moment ça serait un risque de propagation ?! Allez vous faire f*** ».

Il n’y a pas que la fête dans la vie, plaident d’autres

Mais dans le camp d’en face, on s’en prend à ceux qui sont incapables de se tenir tranquilles le temps de maîtriser la situation. « Les français sont tellement débiles que juste l’idée de ne pas pouvoir se torcher et se rouler des pelles entre pote le soir est une cata. Genre on peut pas se calmer 2-3 mois… hallucinant. Et oui tout lieu clos sans masque est un cluster eventuel », signale l’un. « La France serait donc peuplée de fragiles qui sont incapables de s’astreindre 15 jours à rentrer à 22h pour soulager les soignants? Une horde de gens qui ont une vie sociale tellement cool qu’ils font la fête tous les jours? », complète l’autre. Et un dernier d’enfoncer le clou : « J’ai l’impression que certains font exprès de pas comprendre. Ce couvre-feu serait pour empêcher les gens de sortir le soir, moment où des personnes se réunissent sans masque et sans aucune distanciation c’est simple à comprendre non ? » Une chose est sûre : le débat fait rage entre les citoyens toujours plus divisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici