lundi, 20 mai 2024 09:15

France : Au moins deux morts dans l’attaque d’un fourgon de l’administration pénitentiaire

Les plus lus

France
Atlanticactu / Orléans / Marie Pierre Dupuy
Un fourgon de l’administration pénitentiaire transportant un dangereux trafiquant de drogue a été attaquée ce Mardi 14 mai 2024 au niveau du péage d’Incarville (Eure). Deux agents ont été tués, et le détenu Mohamed A. qui comparaissait auprès du tribunal d’Evreux pour des faits de cambriolage, est en fuite.
Les faits d’une extrême gravité se sont déroulés aux environs 11 heures, mardi 14 mai 2024, lorsqu’un fourgon pénitentiaire a été attaqué au niveau du péage d’Incarville (Eure), par des hommes armés, qui circulaient à bord d’une Audi blanche. Deux agents ont été tués dans la fusillade, trois ont été grièvement blessés, tandis que le détenu et les auteurs des coups de feu sont parvenus à prendre la fuite.
Quelques minutes après l’attaque, le plan « Épervier » déclenché, selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Il s’agit d’une opération de gendarmerie déclenchée à la suite d’une évasion. Les journalistes présents sur le bord de l’autoroute sont sommés par les autorités de quitter les lieux. Les premières constatations et investigations sont en cours. La compagnie de gendarmerie de Louviers, dont la commandante Pascaline Tesio, est sur place avec le renfort des unités de gendarmerie du département et de la région.
Selon le parquet, « la brigade de recherche scientifique est sur les lieux. Le dispositif de sécurité mis en place vise à faire un gel du lieu pour préserver les traces et indices utiles à l’enquête ».
D’après nos informations, le fourgon prenait la route depuis le tribunal de Rouen, jusqu’à la prison d’Evreux, où devait retourner le détenu, Mohamed A., qui y est incarcéré pour trafic de stupéfiants international, et tentative d’homicide.
Deux voitures qui auraient servi aux assaillants ainsi qu’au détenu de prendre la fuite ont été retrouvées incendiées quelques heures après le drame. La première à Houetteville, une Audi blanche. La seconde à côté de l’hôpital d’Evreux, une BMW série 4, a révélé la gendarmerie de Louviers.
Parmi les réactions, celle de Johan Maugé, le secrétaire départemental du syndicat de police Un1té : « Tout mon soutient va aux collègues de la pénitentiaire. Je présente mes condoléances à la famille et aux proches des victimes. Je suis choqué d’une telle violence, c’était le fait d’une équipe très organisée. On assiste à une montée de la violence dans notre société. »

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents