Diouloulou : Après 14 ans d’absence, le fondateur de Muslims HANDS renoue avec les populations

Longtemps absent de Diouloulou pour des raisons indépendantes de sa volonté, le fondateur de l’Ong Britannique Muslims HANDS, est revenu pour une visite de courtoisie et redimensionner les différents projets en gestation ou déjà réalisés. Après l’envoi de volontaires l’année dernière, l’imam Siyed Hassana lakhted, le fondateur honore de sa présence Diouloulou.

C’est ainsi que la section Muslims hands Diouloulou a reçu son Directeur international, fondateur de l’ONG. Venu constater l’évolution des projet qu’il avait laissé sur place depuis 14 ans d’absence; résultat des courses , une satisfaction totale.
Et pour lui démontrer combien sa présence était salutaire et souhaitée les populations lui ont accordé un accueil à grande pompe. Il était accompagné lors de cette première sortie d’une tournée qui le conduira un peu partout en Casamance et en Gambie officielle par une importante délégation. Mais, pour Diouloulou, les familles Chérifiennes et les populations n’ont pas étaient en reste parce que venues en nombre pour recevoir cet illustre hôte. Beaucoup de promesses ont été faites à cet égard comme la construction d’un lycée et un collége en passant par un daara pour l’amélioration de connaissance des IMAMS.

Quand au Directeur Afrique, Sarani Aidara a un peu tracé leur parcours depuis leur rencontre dans une mosquée en Angleterre, leur amitié, jusqu’à la création de MUSLIMS HANDS.

Après l’envoi de volontaires l’année dernière, cette année c’est le fondateur de Muslims HANDS qui se déplace à Diouloulou

Pour rappel, l’année dernière, l’Ong avait dépêché une vingtaine de volontaires venus d’Angleterre, du Pakistan, de Bengladesh, des Etats-Unis, de la Grande Bretagne pour porter secours aux enfants orphelins dans la commune de Diouloulou, situé dans le département de Bignona.

Une occasion pour le Sous/Préfet de Kataba1 d’alors, M. Youssou Faye d’encourager ce type de partenariat qui devrait être un levier de consolidation des acquis obtenus après ces dizaines d’années de conflit armé. M. Faye avait assuré l’Ong du soutien du gouvernement sénégalais chaque fois que cela était pour le meilleur devenir des populations.
Ces volontaires qui se sont investis surtout dans le secteur de l’éducation pour sauver des enfants qui ont perdu leurs parents, ont également eu à être félicité par Chérif Chamssidine Dino Kébading Aïdara. Ce dernier a déclaré à l’assistance, «ces bonnes volontés qui ont posé des jalons avec conviction et foi, ont donné de leurs efforts pour l’avenir de ses jeunes élèves qui avaient perdu tout espoir dans notre commune. Des classes ont été construites et équipées en leur faveur», explique le Directeur de l’ONG Muslim Hands.

Khadim Mbodj


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici