Dernière Minute : Plainte contre des journalistes, le ministère de l’environnement désiste

0
24

“À quand la fin des scandales au ministère de l’environnement”, tel est le titre de l’article qui vaut à Khalil Diémé l’administrateur du site Exclusif.net, Abdoulaye Faye du site Dakar24 et Youssoupha Mine de Dakaractu d’être dans les locaux de la division de la Cybersécurité de la police. Ouf de soulagement, le Secrétaire Général du Synpics Bamba Kassé a réussi à obtenir des services du ministre Abdou Karim Sall de retirer leur plainte.

En effet, le Secrétaire général du ministère de l’environnement et ancien préfet de Bignona Amadou Guissé et le Dage avaient saisi la division de la Cybersécurité d’une plainte pour diffamation et diffusion de fausses informations contre les confrères susnommés. Le premier à être invité par les limiers de la toile est Khalil Diémé qui depuis lundi, effectue des incessants va-et-vient entre son domicile et le siège des policiers.

Ce sera ensuite au tour d’Abdoulaye Faye et Youssoupha Mine. Ayant refusé de livrer leurs sources, les choses ont commencé à se compliquer pour les trois journalistes avec la convocation de cadres et ex cadres du ministère de l’environnement que d’aucuns considèrent comme étant les « gorges profondes » leur ayant rencardé. Après M. Lo qui faisait face aux enquêteurs mercredi, c’est l’ancienne directrice de l’Environnement et des Établissements Classés (DEEC) qui a longuement taillé bavette avec les cyberflics ce jeudi en attendant le passage vendredi du très balèze Baidy Ba, directeur de l’environnement.

Mais, grâce à l’entregent du Secrétaire Général du Synpics Bamba Kassé et d’autres acteurs de la presse, on risque de voir dans les prochaines heures tous les protagonistes de cette affaire fumer le calumet de la paix.

« Les journalistes ont fait leur mea-culpa en publiant un article largement partagé et le ministre ne s’oppose plus à un désistement de cette plainte », selon Bamba Kassé. Même s’il faudra attendre que ce vœu du ministre soit formalisé par une lettre de désistement signée par les plaignants.

Cheikh Saadbou Diarra (Atlanticactu.com)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here