Découverte d’armes blanches au COUD, le DG ne doit pas viser X

Avec cette découverte de plusieurs armes blanches dans des chambres du campus social, le directeur général du COUD Maguette Sene ne doit pas se limiter à dénoncer mais plutôt à poser des actes devant les tribunaux. Si ces armes sont trouvées dans des chambres même si le contexte permet d’en douter, les propriétaires de ces chambres ne peuvent passer entre les mailles du filet. A moins que le DG vise X.

C’est dimanche que le service de sécurité du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), a procédé à des « perquisitions » dans certaines chambres suite à des dénonciations. Au final, plusieurs armes blanches ont été trouvées dans des chambres que l’autorité n’a pas encore donné les numéros et les pavillons.

A l’issue de cette découverte , la direction du Coud, à travers un communiqué transmis à la Rédaction de A , «met en garde les auteurs de ces pratiques, de quelque bord qu’ils se situent, qu’elle utilisera tous les moyens légaux pour empêcher l’introduction, la garde et l’usage d’armes blanches dans tous les campus sociaux relevant de sa responsabilité »,

Dans le document, Maguettte Sène promet de tout mettre en œuvre pour traquer les fautifs et les faire sanctionner. «Toutes les dispositions seront ainsi prises pour identifier les auteurs afin de prendre les mesures disciplinaires qui conviennent conformément au règlement intérieur du Coud sans préjudice des poursuites judiciaires qui pourront en découler», a-t-il dit.
Pour mettre fin à certaines pratiques notamment la présence d’arme dans l’espace universitaire, MAGUETTE Sene n’écarte pas d’adresser des requêtes aux autorités pédagogiques aux fins de sanctions disciplinaires contre ceux qui transgressent la quiétude dans le temple du savoir.

Aminata Ndoye 

(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici