Coronavirus : Surveillance massive ! Que cache l’impossible confinement ?

Le Covid-19 pourrait conduire à une surveillance étatique, étendue et durable. Le Sénégal ne dérogerait pas à la règle comme de.nombreux pays qui ont déjà mis en place des systèmes de surveillance utilisant l’intelligence artificielle afin de lutter contre la pandémie de Covid-19. Une situation qui pourrait avoir un caractère potentiellement durable une fois la crise terminée et qui sonnera le franchissement d’une nouvelle étape dans la surveillance de la population. Les milliards dépensés pour l’achat et l’installation de centaines de caméras ne seraient pas finalement une simple question de sécurité publique.

Le gouvernement avait bien commandé des caméras de surveillance pour renforcer le parc déjà existant de plus de 500 caméras disséminées dans les principales artères de la région de Dakar.L’urgence a tendance à se pérenniser. Ensuite, les autorités étatiques se familiarisent avec ce nouveau pouvoir et commencent à l’apprécier. Avec les moyens de surveillance, il est facile maintenant pour un gouvernement de suivre au millimètre près ceux qui les intéressent. « Ils savent ce que vous regardez sur Internet, où votre téléphone se déplace, et maintenant, avec les caméras savoir où vous êtes ».

Avec la pandémie, il est à craindre qu’avec l’état d’urgence et les pouvoirs exorbitants entre les mains de l’Exécutif, il ne serait pas étonnant que le gouvernement pourrait étendre l’accès dont ils disposent déjà pour surveiller les informations personnelles des personnes en cas de crise.

Plus de sécurité pour plus de liberté… Vraiment ?Dans le cadre de la pandémie de Covid-19, de plus en plus d’Etats ont émis «des propositions visant à surveiller l’épidémie en suivant les données de géolocalisation des téléphones portables. Le Sénégal n’est pas en reste même si l’État refuse de communiquer sur ce registre

System Security Specialist Working at System Control Center. Room is Full of Screens Displaying Various Information.

Comme un ballon de sonde, certaines personnes ont déjà commencé à vulgariser la nécessité de mettre en place une méthode puissante pour suivre la propagation du virus et les déplacements des personnes qui en sont porteuses, mais ce sera aussi un outil tentant pour traquer les terroristes, ou tout autre ennemi potentiel du Sénégal.

« Ailleurs, Israël a accordé à ses services d’espionnage le pouvoir de pirater les téléphones des citoyens sans mandat. Et pour cause, de nombreux pays sont d’ores et déjà capables de reconstituer les déplacements de personnes contaminées «via des images de vidéosurveillance, de leurs transactions bancaires et du bornage de leur smartphone», d’après Chérif Mbengue, spécialiste en sécurité des réseaux.

Des propos que semblent confirmer un officier des Renseignements. Pour ce dernier, «La sécurité est la première des libertés. C’est pourquoi d’autres libertés pourront être limitées ».

Car, l’état continue de fonctionner dans toute sa rigueur et ses prérogatives malgré le Coronavirus. Et que la pandémie ne saurait être un prétexte pour fléchir dans les missions de sécurité et sûreté des Sénégalais. En pleine guerre contre le Covid-19, « le gouvernement peut bien chercher à acquérir des caméras et pourquoi pas des drones, de passerelles de réception de trame wifi des drones collaboratifs et de prestations associées pour les besoins de la sécurité intérieure ».

Une surveillance au niveau national, pour faire face au Coronavirus où une surveillance généralisée non encadrée

Atlanticactu a appris que l’état compte acheter d’autres caméras si cela n’est pas encore fait. Si le gouvernement nie toute tentative de surveiller la population, les spécialistes en haute technologie disent le contraire car, tout dans la démarche le prouve.

Ce que confirme Chérif Mbengue qui nous apprend par ailleurs, « Le recours à cette technologie pourrait s’étendre rapidement à tout le territoire, ou, au moins, aux régions les plus touchées par l’épidémie ».
Rappelons que cette information intervient trois jours après l’annonce du gouvernement de mettre en place une application connue sous le nom de « StopCovid » dont le but est aussi de surveiller le déplacement des sénégalais afin, selon le gouvernement, de juguler la propagation du virus.

Pape Sané (Atlanticactu.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici