Coronavirus : « Nos priorités sont plus l’équipement des personnels qu’une motivation financière », selon le Dr Tito TAMBA

Ceux qui avaient des le début soulevé l’impréparation de l’État face à la pandémie, n’ont pas eu tort de le faire. Après la Directrice Générale des Établissements Publics de santé, Dr Fatou Mbaye Sylla qui dénonçait le faible niveau des plateaux médicaux de l’intérieur du pays, c’est un autre homme du sérail qui dénonce un fait. Pour le Dr Tito TAMBA, le corps médical a plus « BESOIN D’EQUIPEMENTS DE PROTECTION QUE DE MOTIVATION FINANCIÈRE »

Dans le contexte actuel de crise sanitaire mondiale liée au Coronavirus, l’État du Sénégal a pris des engagements devant la nation pour apporter une riposte à la hauteur de la menace. En effet, M. le Président de la République a annoncé une enveloppe de 1000 milliards de FCFA dont moins de 7% sont alloués au secteur de la santé. Malgré tout, le peuple sénégalais dans son ensemble a exprimé son soutien au gouvernement.

Sur le terrain, la cellule nationale de crise produise des efforts pour apporter des solutions à cette urgence sanitaire mondiale qui n’épargne pas le Sénégal. Cependant, à cette étape de la riposte, nous constatons une tendance inquiétante du nombre de cas issus de la transmission communautaire ainsi que du nombre de décès liés au Covid-19 dans notre pays.

Sans cracher sur les motivations financières, le Dr Tito TAMBA préfère des personnels équipés pour apporter la riposte adéquate et se prémunir également

À cet instant, l’heure n’est ni au tâtonnement ni à l’amateurisme encore moins à la politique. Toute action allant dans le sens de la lutte contre cette pandémie doit être minutieusement réfléchie. Les ressources financières doivent être utilisées à bon escient en fonction des priorités du moment.
Nous apprécions à sa juste valeur l’octroi d’une motivation Covid-19 à une partie des prestataires de soins de santé. Cependant cette prime laisse en rade le personnel communautaire. Rien n’assure qu’ils vont percevoir, dans les prochains mois leurs motivations mensuelles en raison du manque de ressources financières, conséquence de la faible fréquentation des structures sanitaires.

À côté du Coronavirus, un autre drame se profile. Sevré de recettes depuis plus d’un mois, les personnels de santé communautaires risquent de ne passer à la caisse ce mois ci

Pourtant, cette frange non valorisée par l’Etat Sénégalais est aussi exposée que les médecins et souvent sans équipement de protection. À notre avis, le respect de l’équité dans la gestion démocratique du personnel soignant devrait pousser l’état à intégrer tout le corps médical.
Néanmoins, nous considérons que cette motivation ne constitue pas une priorité à l’heure actuelle de la lutte. En réalité, au jour d’aujourd’hui les personnels soignants ont besoin d’équipements de protection et nous pensons que le renforcement des équipes médicales est nécessaire dans les structures sanitaires. Pour plus d’efficacité dans le dépistage de masse des cas contacts, les kits de prélèvement doivent être disponibles en quantité suffisante. En fin, toutes ces mesures doivent être accompagnées par le relèvement des plateaux techniques des sites de prise en charge en conformité avec les recommandations de l’OMS.
Pour l’instant, nous sommes préoccupés par l’urgence et la complexité de la riposte. Quand la situation sera sous contrôle, viendra alors le moment idéal de valoriser le personnel soignant en apportant des réponses positives à leurs revendications.
Chers compatriotes, nous vous demandons de rester chez vous et de respecter les mesures et les gestes barrières.

ENSEMBLE, NOUS VAINCRONS !!!
Dr Ibrahima Tito TAMBA
Secrétaire National chargé de la Prévention du PDS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici