Cameroun : 5ème édition FA-UJA, Me Moussa SARR honore le barreau sénégalais

Comme le dit l’adage, nul n’est prophète chez soi. Me Moussa SARR vient à travers sa personne d’honorer la justice et le barreau sénégalais. De Douala au Cameroun où il animait un panel sur l’indépendance de la justice et l’indépendance financière du jeune avocat dans un contexte de conflits, il a reçu à Douala, au Cameroun, la médaille de mérite et de la reconnaissance pour sa contribution et au rayonnement de la bonne marche de la Fédération africaine des Associations et Unions de Jeunes Avocats.

C’était à l’occasion de la soirée de la soirée de Gala clôturant la 5e édition de (FA-UJA) qui s’est tenu du 24 au 26 octobre 2019. Me Sarr a été également élevé au rang de «bonne mère». Dans le jargon de l’organisation panafricaine, c’est un titre que portent les anciens présidents de la FA-UJA. Par cette distinction, Me Sarr acquiert le titre symbolique d’ancien président de la fédération. A rappeler qu’il a été ancien président de l’Union des jeunes avocats du Sénégal, membre de l’Union internationale des avocats et de l’union panafricaine des avocats. Il a été ancien président des relations extérieures de la commission de l’Ujao.

Pour rappel, Me Moussa SARR fait partie de cette génération d’avocats qui n’ont de cessent d’œuvrer pour la communauté. C’est ainsi qu’on l’aura vu aux côtés de Guy Marius Sagna, Abdourahmane Sow du M23 et tant d’autres personnes éprises de justice. Une fierté nationale !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici