Côte d’Ivoire : Pour dénoncé l’implication des autorités dans l’orpaillage, le journaliste Konan Hubert bastonné et arrêté

Décidément la Côte d’Ivoire sous Alassane Dramane Ouattara ne semble pas retenir les leçons de l’histoire récente. À la recherche d’un troisième mandat comme certains de ses pairs ouest africains, le régime s’est engagé dans une violence aveugle. Et le journaliste Konan Hubert l’aura appris à ses dépends.

Pour avoir dénoncé l’exploitation de l’orpaillage avec la complicité de certaines autorités étatiques et politiques, le journaliste konan Hubert « bastonné », arrêté et hospitalisé. Cueilli à son domicile par les gendarmes, l’homme a passé un mauvais quart d’heure entre les mains de ses tortionnaires. Ce qui lui a valu un ticket d’entrée aux soins d’urgence. Son seul tort est d’avoir dénoncé la pratique illégale de l’orpaillage, dans son village, par la Société Mondial-Mines d’Henriette Lagou soutenue par des proches du chef de l’état.

Les organisations de la société, le syndicat de la presse et les communautés de N’dakouassikro exigent la libération du journaliste Yao Konan Hubert (lafriquemonde.net), « bastonné » et « arrêté » par la gendarmerie de Djekanou. Hospitalisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici