vendredi, 27 mai 2022 22:05

Bradage foncier : Le Maire de Malika Talla Gadiaga sévèrement condamné (vidéo)

Les plus lus

@Atlanticactu.com – L’affaire sur le litige foncier ayant opposé le « Collectif des terrains existants de Malika » et l’édile de la commune, vient de connaître son épilogue devant le Tribunal d’Instance de Pikine. Talla Gadiaga et son complice Birane Sylla ont été reconnus coupables et condamnés à une peine de 6 mois ferme et des dommages et intérêts de 15 millions cloue chaque membre dudit collectif.
C’est en 2014 que les membres du collectif en question avaient acquis les terrains et entamé la construction de maison.  Selon leur porte-parole du jour Abdoulaye Ly, « c’est par la suite que le Maire Talla Gadiaga les a approché pour leur annoncer un plan d’urbanisation du site initié depuis 2012 par le ministère de l’Urbanisme ». Mieux, poursuit M. Ly, le maire leur avait sommé d’arrêter les constructions et d’attendre que d’autres terrains leurs soient attribués ».
Mais à leur grande surprise, les propriétaires se sont rendus compte que lesdits terrains étaient en train vendus d’autres personnes avec des délibérations signées par le Maire Talla Gadiaga et contresignées par le Préfet de Guediéwaye, renseigne Abdoulaye Ly. Après concertation, les victimes se sont organisées en collectif et sollicitées Me Assane Dioma Ndiaye comme avocat.
Sans tarder, Abdoulaye Ly et ses compagnons d’infortune ont saisi le Maire sur la nouvelle tournure des événements et la réponse sèche de l’édile leur fera comprendre qu’ils avaient été dupés. « Ce n’est pas Talla Gadiaga qui vous doit des terrains, adressez-vous plutôt à la Mairie de Malika », leur a lancé celui qui vient d’être reconnu coupable par le Tribunal.
Pour rappel, les parties civiles, au nombre de 60, avaient réclamé chacune 50 millions de Fcfa et, accusaient le maire et Birane Sylla d’avoir vendu des parcelles d’un lotissement sur la VDN3, à Malika/Mer. La Section de Recherches, en charge l’enquête, avait débusqué l’existence de nombreuses parcelles à usage d’habitation cédées à des tierces personnes.

Charlotte DIOP 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents