jeudi, 18 avril 2024 10:40

Assemblée nationale : Sous le tir groupé des députés qui exigent la libération des détenus politiques, Aïssata Tall Sall se braque

Les plus lus

Sénégal 
Atlanticactu / Dakar / Khadim Mbodj 
L’ancienne ministre des Affaires Étrangères faisait face aux députés pour défendre le budget de son nouveau département. Aïssata Tall Sall l’actuelle Garde des Sceaux a été acculée jusque dans ses derniers retranchements par les députés de l’opposition qui lui ont rappelé ses discours sur la présence des terroristes et autres forces obscures et surtout sur les centaines de détenus politiques arrêtés lors des manifestations contre l’arrestation de Ousmane Sonko.
Lors du vote de son budget à l’Assemblée nationale, la ministre de la Justice, Aïssata Tall Sall, a été interpellée par les députés de l’opposition sur le cas des plus de 1.500 jeunes emprisonnés. Elle a soutenu qu’il n’y a pas de détenus politiques, mais des détenus tout court.

« Il n’y a pas de détenus politiques. Il y a des détenus tout court et ils sont tous de droit commun et tous égaux devant la loi et la justice. Sur l’indépendance de la justice, quelle est cette dépendance à dire si je gagne, je dis bravo les juges, ce sont des patriotes, ce sont des indépendants. Et quand j’ai perdu, je jette les juges aux gémonies ? Pourquoi ? C’est quoi cette justice à deux vitesses que vous voulez nous inculquer. Nous respectons les juges y compris ceux-là qui nous déboutent, y compris ceux-là qui nous font gagner. Parce que c’est cela la justice », a dit  Aïssata Tall Sall.
 
Poursuivant elle ajoute : « Je découvre les décisions de justice en même temps que vous. Favorables comme défavorables, c’est à la radio que je l’entends. Je ne suis pas au courant des décisions que rendent les magistrats. Je pense que nous ne devons pas nous amuser avec les concepts ni les principes ».

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents