mardi, 23 juillet 2024 08:35

Après Orano, les autorités nigériennes révoque le permis minier du Canadien GoviEx

Les plus lus

Niger
Atlanticactu/ Québec/ Niamey/ Samira Tandian
Coup dur pour les sociétés exploitantes de l’uranium au Niger. Après le français Orano qui s’est vu retiré son fromage, c’est au tour de la  société canadienne GoviEx d’annoncé, ce 4 juillet, que le ministre des Mines du Niger a révoqué son permis minier pour le site de Madaouela. Ledit site d’uranium retourne désormais dans le domaine public.
Cette décision fait suite à une mise en demeure exigeant que GoviEx débute l’exploitation minière avant le 3 juillet 2024 pour conserver sa licence. Malgré les progrès récents dans le développement du projet Madaouela, avec un regain d’intérêt financier et des investissements de plus de 200 millions USD, selon GoviEx, la société a perdu ses droits miniers sur ce périmètre.
La société canadienne estime que cette révocation ne respecte pas la procédure de retrait prévue par le code minier en vigueur. Toutefois, elle dit s’engager à maintenir la transparence et à continuer ses discussions avec les représentants du gouvernement et les parties prenantes. Elle affirme également se réserver le droit de contester cette décision devant les juridictions nationales ou internationales compétentes.
Pour GoviEx, la révocation de son permis aura un impact négatif sur le développement économique et social de la région, notamment en termes d’emplois et de paiements de redevances et de taxes. La société prévoyait de créer jusqu’à 800 emplois sur une période de 20 ans, avec des dépenses d’investissement initiales estimées à 343 millions USD.
À noter que cette décision intervient après le retrait similaire du permis d’exploitation de la mine d’uranium d’imouraren à l’industriel français Orano le 20 juin dernier. Tout comme GoviEx, Orano a exprimé son inquiétude face à la décision, craignant des conséquences négatives sur le développement économique, social et sociétal de la région, tout en envisageant aussi de la contester en justice.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents