jeudi, 29 juillet 2021 10:06

Affaire Oury Diallo : Pour avoir déchiré la grâce du trafiquant, Souleymane Téliko dans l’œil du cyclone

Les plus lus

Le parquet général de Thiès n’aura pas attendu trop longtemps pour se pourvoir en cassation contre l’arrêt rendu, il y a quelques semaines, par la Cour d’appel, confirmant le jugement du tribunal correctionnel de Diourbel dans l’affaire des faux médicaments de Touba Bélel. Jugement qui avait sévèrement condamné les trafiquants de faux médicaments Mamadou Woury Diallo et Bara Sylla le 4 décembre 2018, respectivement à 5 et 7 ans de prison ferme. En sus de 200 millions de francs CFA de dommages et intérêts.

Mais, Amadou Woury Diallo aura bénéficié d’une grâce présidentielle le 4 avril dernier. Ce qui, aux yeux de Me Abdoulaye Babou, avocat de l’ordre des pharmaciens, est un scandale judiciaire qui fait que cette décision suscite déjà de vives polémiques.

Après un premier renvoi pour la comparution du mis en cause, le juge Souleymane Teliko, président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums), avait écarté la grâce présidentielle accordée le 3 avril 2019 par le chef de l’État, Macky Sall, au ressortissant guinéen, Mamadou Woury Diallo, lors du procès en appel le 22 juillet dernier. Il confirmera du coup la sentence du tribunal d’instance de Diourbel avant de décerner un mandat d’arrêt contre Mamadou Woury Diallo.

En faisant appel de cette décision, le Parquet Général rajoute au trouble autour de cette affaire dans laquelle, la responsabilité du Président Macky Sall est agité même si ce dernier et les services de la présidence de la république, ont dégagé en touche au motif, que ce dernier a été tout simplement abusé. Pourquoi, alors dans ce cas de figure, le parquet général ne laisserait pas la justice réparer un impair qui a fini de jeter l’opprobre sur le fonctionnement de la magistrature ?

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents

error: