lundi, 14 juin 2021 06:33

Affaire Khalifa Sall : Voilà un an qu’à peine révoqué, l’ex Maire restituait sa voiture de fonction

Les plus lus

L’affaire qui a valu à l’ancien édile de la capitale un séjour carcéral est riche d’enseignements pour les générations actuelles et futures. Malgré l’acharnement sur sa personne à cause d’une ambition légitime, Khalifa Sall a réussi à rester cet homme d’état titre galvaudé et usité par la classe politique plutôt que que ce piètre politicien. En 900 jours d’incarcération, les leçons de Khalifa permettent d’espérer encore.

À peine quelques heures après sa sévère révocation suite à l’affaire de la caisse d’avance que Khalifa Sall restituait le seul avantage qu’il avait accepté avec sa fonction de Maire : une voiture ! Et laquelle voiture.

Une berline Toyota dans laquelle le Maire roulait depuis 2015. Voilà ce qu’on à pu lui reprendre à part son mandat en le révoquant. Une seule petite voiture là où le moindre ministère en aligne plusieurs. Une seule voiture pour un Maire qui gère un budget de près de 50 milliards chaque année.
Le drame dans cette affaire, c’est qu’en le révoquant, il restait à Khalifa Sall ses électeurs et l’affection de ses administrés.

Du fond de sa cellule, donnant les instructions pour que l’administration communale s’attelle à restituer rapidement tout ce qui pouvait être rattaché à son désormais ex fonction, Khalifa ironisait sur le fait qu’il avait fait le choix d’être doté d’une petite berline et qu’il aurait eu des scrupules aujourd’hui s’il avait plutôt choisi une Maybach…

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents

error: