Affaire Guy Marius Sagna : L’ancien ambassadeur de France, Christophe Bigot obtient son cadeau d’au revoir

Longtemps considéré comme un danger pour les intérêts de la France, Guy Marius Sagna, membre de FRAPP France Dégage, était depuis longtemps dans le viseur de l’ambassadeur de France au Sénégal. Christophe Bigot, en barbouze, aura reuss à obtenir la tête de Guy Sagna quelques heures seulement avant de quitter définitivement Dakar.

On en sait un peu sur les réelles motivations de l’arrestation de Guy Marius Sagna et non ses camarades qui lors de la conférence de presse, avaient lu le message où la France était citée comme pouvant être à l’origine d’un attentat au Sénégal. Une véritable affaire d’état pour ne pas dire, une véritable affaire de barbouzes (Espions).

Ndékétéyo, Guy Marius Sagna était depuis longtemps sur les tablettes de son Excellence Christophe Bigot qui n’acceptait pas de voir l’image de son pays piétinée par une « bande d’aventuriers » qui seraient capables de nuire à l’excellence des relations entre Paris et Dakar. Des nôtres parcourues par Atlanticactu.com font état du mécontentement généralisé des autorités diplomatiques françaises à Dakar quant au discours de Guy Marius Sagna et Cie. Parmi ces notes, on peut voir des passages comme ceux : « Naissance d’un sentiment anti français à cause des discours », « Risques pour les intérêts français au Sénégal avec le mouvement FRAPP France Dégage », etc…

En fin de mission au Sénégal, l’ancien ambassadeur aurait demandé la tête de Guy Marius comme cadeau d’adieu. La coïncidence est de taille car, à peine Christophe Bigot a-t-il fini d’anticiper la fête du 14 juillet, histoire de dire au revoir au Sénégal, l’activiste a été arrêté et placé sous mandat de dépôt pour fausse alerte.

Une inculpation qui prouve que le jeune activiste n’est rien d’autre que le dindon de la farce dans cette présumée guerre contre le terrorisme que même le Président Macky Sall contre des fantômes depuis son accession au pouvoir. Combien de fois, Christophe Bigot s’est-il amusé sur les plateaux de télévision ou de radio a parler de menaces terroristes ? N’est-ce pas le ministre de l’intérieur français, MR CASTANER qui déclarait devait toute la république que « Le Terrorisme était bien présent au Sénégal ». À l’époque, tous ceux qui cherchent à conduire Guy Marius à la potence, rigolaient ou tapaient des mains pour féliciter Mr Castaner.

Entre Guy Marius Sagna, citoyen sénégalais qui se prononce sur la sécurité de son pays sans arrière pensée aucune et des autorités françaises qui ne cessent depuis des années de semer la peur et le doute dans la tête des populations, il est évident que s’il y avait matière à poursuivre, ce ne serait point l’activiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici