jeudi, 7 juillet 2022 05:06

Affaire escroquerie de la FIFA : le parquet Suisse requiert un an et huit mois de prison avec sursis contre Michel Platini et Sepp Blatter.

Les plus lus

Le parquet Suisse requiert un an et huit mois de prison avec sursis contre Michel Platini et Sepp Blatter. Ils sont accusés d’avoir escroqué l’instance mondiale du football en obtenant un paiement injustifié. Le procès doit durer jusqu’au 22 juin.
Le parquet suisse a requis mercredi un an et huit mois de prison avec sursis contre Michel Platini et l’ex-président de la Fifa Sepp Blatter, les accusant d’avoir escroqué l’instance mondiale du football en obtenant un paiement injustifié. Le procès a débuté mercredi dernier, et doit durer jusqu’au 22 juin. Le tribunal de Bellinzone, en Suisse, rendra sa décision le 8 juillet.
Implacable sur la “tromperie” prêtée aux accusés, le procureur n’a pas réclamé de peine ferme, alors que les anciens dirigeants, fixés sur leur sort le 8 juillet, encourent en principe cinq ans d’emprisonnement. Pendant cinq heures, il s’est efforcé de démêler l’affaire à tiroirs qui a brisé en 2015 la carrière des ex-alliés au moment où Platini, alors président de l’UEFA, paraissait idéalement placé pour succéder à Blatter à la tête de la Fifa.
Entendus jeudi dernier par le tribunal, le Français de 66 ans et le Suisse de 86 ans assurent avoir « oralement » décidé que Platini toucherait 1 million de francs suisses par an pour conseiller Blatter entre 1998 et 2002, juste après l’avoir aidé à accéder à la tête de la FIFA.
Mais cet accord conclu sans témoins, contraire « aux usages commerciaux » et jamais provisionné dans les comptes de l’organisation, a été inventé après coup pour justifier la facture présentée en 2011 par le triple Ballon d’or, a répliqué mercredi le procureur Thomas Hildbrand.
Avec AFP 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents