Affaire des 94 MILLIARDS : Opération lavage à grande eau, Mamour Diallo plus blanc que neige

Dans un communiqué, l’assemblée nationale convie la presse à une rencontre ce vendredi. L’ordre du jour portera sur l’affaire dite des quatre-vingt-quatorze milliards dans le dossier du TF 1451/R et, la commission d’enquête créée par résolution n°01/2019, adoptée par l’Assemblée nationale en sa séance du vendredi 15 février 2019, tiendra un point de presse.

Une opération lavage à eau comme du reste de nombreux sénégalais s’y attendent. Dans la mesure où depuis l’entame du magistère du président Macky Sall, aucun de ses partisans, quelque soit le délit ou crime commis, n’a eu à être inquiété par la Justice. Alors que pourrait-on vraiment attendre d’une commission d’enquête parlementaire dont la majorité des membres sont issus du camp présidentiel.

Malgré son refus de déférer à la convocation de la Commission d’enquête, Ousmane Sonko sera le plus incriminé et le plus cité ce vendredi

Le leader de Pastef, Ousmane Sonko qui a été à l’origine de cet énième scandale au cœur de la République, risque d’en payer le plus lourd tribut.
Pour avoir refusé de répondre à la Commission d’enquête, car ayant déposé une plainte auparavant devant le Procureur de la République, il sera selon des informations obtenues par Atlanticactu.com, l’homme le plus cité par le rapport de ladite commission. Nos sources de nous préciser qu’il sera même chargé et considéré comme le véritable coupable dans cette affaire qui est à l’origine d’une perte sèche de 94 milliards au Trésor Public.

L’APR va sonner la charge contre Sonko et adouber Mamour Diallo. Va-t-on vers le clap de fin du MAMOURGATE ?

Alors même que les députés ne sont pas des magistrats et que la commission d’enquête un tribunal, il est déjà prévisible de voir le Procureur sauter sur l’occasion et classer l’affaire en bonne et due forme. Étant donné que l’affaire en cours est éminemment politique, rien n’empêchait la Commission de faire des auditions publiques voire diffusées en direct.

l’Assemblée nationale va enfin laver à grande eau Mamour Diallo dans l’affaire des 94 milliards, et comme par hasard, le nom de Sonko sera plus prononcé que celui des délinquants.

La rapidité des travaux et l’opacité avec laquelle les députés Aperistes ont travaillé dans cette affaire, ne laissent plus de doutes sur les conclusions: un enterrement politique de première classe d’un dossier judiciaire dans lequel, même l’ancien ministre de l’économie Amadou Ba est cité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici