Aéroport Dakar Blaise Diagne : Gestion préventive contre toute construction anarchique ou obstacle

Pour éviter le syndrome de l’aéroport Léopold Sedar Senghor de Yoff fouille avait fini par être envahi par une forte concentration immobilière, les autorités de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass, s’activent à définir le périmètre sécuritaire dudit aéroport pour éviter que les prédateurs du foncier qui s’activent aux alentours, n’empiètent dans l’assiette de la plate-forme. C’est ainsi qu’avec le soutien de l’UEMOA qui a dépêché un expert de la question, la société Lima-Aibf-Summa n’a pas lésiné sur les moyens pour parfaire la connaissance de ses employés.

C’est la principale motivation à la base de la formation de plusieurs agents de LAS (Limak-Aibd-Summa), gestionnaire de l’aéroport. Une session d’une semaine autour du thème : Formation des cadres technique et d’exploitation sur la gestion et le contrôle des obstacles sur l’aéroport et ses environs. Un cours donné par l’inspecteur de l’Unité régionale de Supervision de la Sécurité et de la Sûreté de l’Aviation civile de l’UEMOA (URSAC), Pignandi Konga en compagnie du chef de département de l’Exploitation de LAS, Meissa Fall. Monsieur Konga dira à la cérémonie de clôture ce vendredi que c’est pour anticiper et éviter ce qui s’est passé aux alentours de l’aéroport de Dakar ou remettre en cause la certification de l’aéroport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici