La France signe la fin du  franc CFA en Afrique de l’Ouest

Vers une fin précipitée du franc CFA ? Le gouvernement français a adopté mercredi, le projet de loi entérinant la fin de la monnaie coloniale (franc CFA) utilisée par les pays de l’Union monétaire ouest-africaine, a appris atlanticatcu.com.

« Ce texte valide la transformation du franc CFA, qui deviendra l’Eco en maintenant la parité fixe avec l’Euro, ainsi que la fin de la centralisation des réserves de change des Etats d’Afrique de l’ouest auprès du Trésor français, conformément à l’accord conclu fin décembre entre la France et les Etats de l’Union monétaire ouest-africaine », a annoncé la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye sur le perron de l’Elysée.

.Cette réforme, a rappelé la porte-parole, résulte de l’accord de coopération signé le 21 décembre 2019 entre Emmanuel Macron et les gouvernements des Etats membres de l’Union monétaire ouest africaine, qui avaient annoncé cette réforme historique de la coopération monétaire entre la France et ces Etats africains devant aboutir à la fin du franc CFA. A été également décidé le retrait de la France des instances de gouvernance dans lesquelles elle était présente.

Considérée par ses détracteurs comme la dernière monnaie coloniale en cours, le franc CFA, créé en 1945, est la devise partagée par 14 pays d’Afrique subsaharienne plus les Comores. Ce «vestige de la Françafrique» est lié à l’euro par un système de parité fixe en contrepartie de laquelle, les Etats versent 50% de leurs réserves de change auprès du Trésor français. Il faut toutefois noter que le franc CFA ne disparaît pas complètement : les six pays d’Afrique centrale (Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad), qui forment une zone monétaire distincte, continueront à l’utiliser.

Pour rappel, de nombreuses voix s’élevaient de plus en plus, dans les milieux intellectuels et au sein de la société civile, pour critiquer un système considéré comme de la « servitude monétaire ».

Certains spécialistes contactés par atlanticactu.com, estiment qu’il s’agit d’une « étape importante vers la souveraineté monétaire», tandis que d’autres y voient des « changements plutôt symboliques» et surtout «un très mauvais coup porté contre le processus d’intégration en Afrique de l’Ouest »,  puisque l’Eco est le nom d’un projet de monnaie unique des quinze pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), datant des années 1960.

Sa mise en place était prévue pour le 1ᵉʳ juillet 2020 en remplacement du franc CFA dans les huit États membres de l’Union monétaire ouest-africaine (Umoa) : le Bénin, le Burkina, la Côte-d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

La Rédaction (atlanticactu.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici