lundi, 4 décembre 2023 20:48

Ziguinchor : En possession de 90 passeports, Malamine Demba DIANG et Cie interpellés par la DNLT pour trafic de migrants

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu/  Ziguinchor/ Cheikh Saadbou Diarra
Au moment où les départs de candidats à l’émigration battent des records avec plusieurs disparus à la suite du chavirement de pirogues en provenance de Kafountine (Sénégal), la direction de la Police de l’Air et des frontières vient de porter un rude coup à la mafia des marchands de migrants à la suite d’une opération des éléments du commissariat de police de Yamatogne à Ziguinchor. Plusieurs individus arrêtés et déférés au parquet.
C’est le 15 juillet 2023 qu’une patrouille de la brigade de recherches du commissariat de police de Yamatogne est tombé sur un réseau de trafic de migrants. Trouvé à Kantène et détenteur de près d’une centaine de passeports, le sieur Malamine Demba DIANG interpellé à Kantène a été mis à disposition de la Division Régionale de Lutte contre le Trafic de Migrants et Pratiques Assimilées (DNLT).
Selon une source proche de l’enquête, les limiers ont constaté que les quatre-vingt-dix (90) passeports ordinaires étaient répartis comme suit : trente-six (36) passeports sénégalais, cinquante-deux (52) passeports gambiens, un (01) passeport malien et (un) 01 passeport guinéen que le mis en cause a reconnu avoir reçu d’un citoyen gambien du nom Aladji Sakho.
Des propos confirmés par Malamine Demba Diang qui a reconnu lors de son face-à-face avec les enquêteurs que c’est au début de l’année qu’il a connu un Sierra Leonais résidant à Bissau répondant au nom de David qui lui a proposé le recrutement de main-d’œuvre étrangère en faveur d’un industriel polonais. Et , précise Malamine Demba, ” Pour l’obtention des visas et la vérification de l’authenticité des passeports, une vingtaine de documents ont été remis au nommé David dans un délai de 25 jours”,  renseigne le trafiquant de migrants.
Les limiers forts de ces nouveaux éléments procéderont à l’interpellation des nommés  Abou NIMAGA et Mohamed Lamin SESAY qui, ont avoué avoir remis les 90 passeports à Aladji Sakho.
Mais, dira Malamine Demba Diang, ”  Je ne peux pas aider à identifier David car je ne connais pas son identité complète. Mieux, le sieur David n’aura pas tenu sa promesse de délivrer des visas et exigera de chaque candidat la somme de 600.000 francs CFA” . Interrogé sur son implication et, Malamine Demba dira qu’en accord avec le citoyen gambien Aladji Sakho, chaque candidat à l’émigration devrait verser 2 millions après l’obtention du visa.
Alors qu’il était activement recherché, Aladji Sakho commettra l’erreur de venir dans les locaux de la DNAT/ Ziguinchor pour s’enquérir de la situation de son complice. Interpellé et interrogé, Aladji Sakho qui dit s’appeler Simbara Sakho, reconnaîtra que c’est le nommé Malamine Demba Diang qui l’a associé à son projet de trafic de migrants à destination de la Pologne et qu’il était convenu que chaque candidat devrait payer à terme la somme de 2 millions de francs CFA. ” J’en ai parlé à mes concitoyens Dialy SISO, Abou NIMAGA et Mohamed Lamine SESAY qui ont remis à M. Diang tour à tour 60 passeports , 02 autres et 23 documents de voyage pour la délivrance de visas polonais”, a déclaré Aladji Sakho.
Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, les hommes du Commissaire Malouine FAYE basés à Ziguinchor, mettront la main sur la dame Coutta BADJI. Cette dernière a été présentée comme la directrice d’une structure dénommée C & C Biz Travel qui s’active dans la vente de billets d’avion et les démarches pour l’obtention de visas.
L’ensemble des passeports saisis ont été saisis et envoyés au siège de la DNLT pour une identification et une audition de leurs titulaires.
Malheureusement pour Coutta Badji, d’autres affaires la concernant feront surface au moment de son interrogatoire. Elle sera enfoncée par Mohamed SESAY qui a déclaré aux enquêteurs avoir déjà eu à solliciter les services de la dame dans un autre programme de délivrance de visa pour la Pologne à raison de 2 millions par candidat.
” Je lui avais remis 37 passeports sénégalais et maliens et Coutta Badji avait réclamé aux titulaires des sommes variant entre 2.000.000 F CFA et 3.500.000 F CFA”  dira Mohamed SESAY.
Face à ces charges accablantes, Coutta Badji reconnaît devant les enquêteurs avoir reçu plusieurs sommes d’argent de la part des victimes. Par ailleurs , elle déclarait qu’elle avait envoyé les visas à ses partenaires en Gambie, non pas pour qu’il y soit apposé des visas, mais simplement pour la délivrance à leurs titulaires de contrats de travail en Pologne.
Après la mesure de garde à vue, tout ce beau monde devrait être déféré devant le Procureur de la République de Ziguinchor pour les faits d’association de malfaiteurs, de tentative d’organisation de migration clandestine par voie aérienne, de fraude, falsification ou contrefaçon de visas, de trafic d’êtres humains et de blanchiment de capitaux…

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents