jeudi, 18 avril 2024 10:29

Yoro Dia : « Au delà de ternir l’image du Sénégal, l’un des projets dans le projet de Pastef est la continuation de la guerre perdue par le MFDC »

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu / Dakar / Babacar Sy
L’ancien pourfendeur du troisième mandat devenu ministre conseiller du président Macky Sall, ne rate désormais aucune occasion pour donner des gages d’assurance à son maître, contraint de capituler devant la détermination des sénégalais opposés à un troisième mandat. Yoro Dia, le porte-parole et coordonnateur de la communication de la présidence de la République, Dia a porté de graves accusations à l’encontre de Pastef et certains membres de l’opposition.
Invité de l’émission Jury du Dimanche de ce 9 juilllet, Yoro Dia affirme sans frémir que l’un des projets dans le projet de Pastef est la continuation de la guerre perdue par le MFDC.
« Moi je l’ai toujours dit et écrit, il y’a des projets dans le projet. Je suis de ceux qui pensent que l’un des projets dans le projet de Pastef est la continuation de la guerre perdue par le MFDC par d’autres moyens notamment la politique. Il faut savoir lire les discours. Après les événements de mars 2021 le premier discours de Sonko a été de dire d’arrêter l’intervention de l’armée en Casamance. Sonko parle de stigmatisation, mais le Sénégal ne va pas tomber dans ce piège ethnique. Malheureusement on a l’impression que les gens du Pastef sortent du néant et pensent que le Sénégal commence avec eux », a t il déclaré.
Ainsi, le ministre porte-parole précise que Ousmane Sonko et Cie ont un projet dont l’objectif est de ternir l’image du Sénégal.
Selon Yoro Dia, « Quand on lit la réponse du Pastef sur le livre blanc du gouvernement, ce livre est un condensé de la négation que j’appelle la négation du Sénégal. Le livre dit que le Sénégal est le premier pays qui a abrité un coup d’État. En le disant, l’objectif est que quand nous disons que le Sénégal est l’exception démocratique, c’est de la littérature, ce n’est pas vrai. Ils ont dit qu’il y’a eu un coup d’État en 1962 et leur source c’est Wikipédia. Ils montrent également que le Sénégal est une démocratie consubstantiellement violente. Évidemment, il y’a eu des incidences dans notre histoire, mais ils oublient de rappeler que dans notre système démocratique l’alternance est devenue la respiration démocratique contrairement à beaucoup de pays africains ».
Interrogé sur la sortie du maire de Ziguinchor, dans la chaîne française France 24, Yora Dia qualifie les propos de Sonko de terrorisme.
« Moi ou le chaos. C’est du terrorisme. Le terrorisme c’est la menace, l’utilisation de la violence ou la menace d’utilisation de la violence pour obtenir un objectif politique ».

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents