Violences sur un pharmacien, le DGPN fait passer le Commissaire Bara Sangaré à la trappe

Pour ceux qui doutaient du discours de l’Inspecteur Général de police, Ousmane Sy axé sur l’accueil et le code de conduite, sont dès à présent édifiés sur la volonté du chef de la police nationale de lutter contre certaines pratiques. Le commissaire de police Bara Sangaré a été relevé de ses fonctions de Chef d’arrondissement des Parcelles assainies.

L’affaire qui a choqué plus d’un sénégalais après la publication de la vidéo de l’arrestation musclée du pharmacien Cheikhouna Gaye qui n’avait commis aucun délit sinon d’avoir expliqué au commissaire l’impossibilité de lui vendre un médicament sans ordonnance.

Les faits qui ont eu pour cadre l’officine pharmaceutique Fadilou Mbacké sise à la Patte d’Oie démontre à souhait l’excès de pouvoir de certains membres des forces de l’ordre. Car, à suivre la vidéo de surveillance qui a sauvé le pharmacien, arbitrairement arrêté suite à son refus de céder devant l’officier de police, il n’y avait vraiment pas de quoi fouetter un chat encore moins, humilier et brutaliser un honnête travailleur.

La décision de relever le commissaire de police fait suite à la divulgation d’une vidéo qui le met aux prises avec le Docteur Cheikhouna Gaye de la pharmacie Fadilou Mbacké. Le tollé suscité par le comportement de « L’HOMME DE LOI », à atteint profondément le DGPN, Ousmane Sy qui portait beaucoup d’espoir sur la jeunesse et particulièrement, le Commissaire Bara Sangaré qui lors de ses passages à la Brigade de Lutte contre la Criminalité, le Poste de police de Grand Dakar, avait fait montre d’un grand professionnalisme.

Entre autres actes pris, outre le fait d’avoir relevé Bara Sangaré, le DGPN a instruit la Brigade Prévôtale de la police aux fins de mener une enquête exhaustive parallèlement à celle déjà ouverte par le Parquet de Dakar pour Violences et Voies de faits, Abus de position.

Également, selon des sources concordantes, les trois éléments de la Brigade de Recherches qui ont concouru à appliquer un ordre manifestement illégal, subissent déjà une punition de 4 jours sauf demande d’augmentation au Camp Abdou Diassé.

Nous y reviendrons avec plus de détails

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici