Vers un mandat d’arrêt contre la milliardaire Isabel Dos Santos

©atlanticactu.com  — Aux trousses de la femme d’affaires, Isabel dos Santos, la justice angolaise pourrait très prochainement émettre un mandat d’arrêt à l’encontre de la fille de l’ancien président, Eduardo Dos Santos. En conférence de presse à Luanda, le procureur général dit n’exclure aucune option, a appris atlanticactu.com.

« Nous travaillons en coopération avec les autorités portugaises (…) et si le besoin apparaît à un moment d’en arriver à ce point, nous verrons comment procéder », a déclaré Helder Pitta Gros, en réponse à des questions de la presse, en marge d’une réunion à Luanda. « Ce sont des questions de procédure, comme vous pouvez l’imaginer, je ne peux en dire plus sur le processus en cours, nous y travaillons », a précisé le magistrat.

Depuis trois ans, Isabel dos Santos, 47 ans, est devenue une cible du nouveau président Joao Lourenço. Au nom de la lutte contre la corruption, le chef de l’État l’a écartée sans ménagement de la présidence de la compagnie pétrolière nationale Sonangol, dès la fin 2017. La justice angolaise l’accuse désormais d’avoir détourné des fonds publics, évalués à 5 milliards de dollars, lors de son passage à la tête Sonangol. Ses avoirs ont été gelés en Angola, comme au Portugal, où elle est très présente dans les milieux d’affaires.

Des accusations que la milliardaire qualifie de manœuvre politique, visant à saper son image et à nuire à ses ambitions politiques. Projetée devant la scène par son père, Isabel dos Santos est perçue comme une prétendante sérieuse à la magistrature suprême de son pays.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici