URGENT :  » La police est venue me chercher au Sénégal, Alerte générale ». Le journaliste Adama Gaye cueilli aux premières heures

Et finalement, Adama Gaye a été cueilli par des éléments de la police aux environs de 06H30 à son domicile. La visite rendue samedi dernier à Me Abdoulaye Wade aura été l’effet déclencheur même si depuis plusieurs années, le journaliste était dans le viseur du pouvoir. Au moment de partir avec les policiers, Adama Gaye publie un dernier post, « La police est venue me chercher au Sénégal. Alerte générale »

C’est un secret de polichinelle que de dire que le journaliste Adama Gaye était épié comme du lait sur le feu. La récente publication de l’enquête de la BBC mettant à nue des pratiques de corruption dans la délivrance de certains contrats et l’implication présumée du frère du Chef de l’Etat, Aliou Sall, n’a pas arrangé les choses.

Très présent sur Facebook, Adama Gaye est l’auteur de plusieurs posts brûlants à l’endroit du pouvoir. Sa connaissance et sa proximité d’avec certains milieux notamment, dans le secteur du Pétrole et du gaz, lui permettent d’avoir de l’avance sur beaucoup de sénégalais.
C’est justement cette présence sur le réseau qui dérange au plus haut niveau de l’état. Et cela, Adama Gaye le savait tellement bien qu’il ne cessait d’alerter sur des craintes quant à sa sécurité.


Cession de nouveaux contrats pétroliers et gaziers, visite chez Me Abdoulaye Wade le même jour, l’inquiétude s’est emparée de certains qui se voient menacés

Coïncidence ou hasard, l’on ne saurait le dire mais, les faits parlent d’eux mêmes.
Samedi dernier, Adama Gaye rend une visite de courtoisie à l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade, une visite qui n’est pas passée inaperçue chez les services de renseignement.
À peine quelques heures seulement après cette audience, le journaliste poste une publication où il fait cas d’une prochaine opération de signature de contrats pétroliers à d’autres sociétés. Dans ce post, Mr Gaye liste des sociétés qui devraient bénéficier de la manne des ressources naturelles et ce, quelques semaines après le tollé suscité par le reportage de BBC sur PETROTIM, Franck TIMIS et Aliou Sall.

Au moment où ces lignes sont publiées, atlanticactu.com peut vous confirmer que le journaliste est bien dans les locaux de la police.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici