URGENT : Contrat d’Affermage de l’eau : Impréparation de SUEZ, l’Etat rallonge la SDE pour 4 mois encore

Ceux qui disaient que le dossier d’appel d’offres qui concerne la concession de la distribution de l’eau au Sénégal, n’a pas encore fini de livrer ses secrets, commencent à avoir raison. Malgré tous les couacs et autres dysfonctionnements notés depuis le lancement de l’appel d’offres en 2016 et, le dernier rebondissement qui a vu l’ARMP revenir sur ses propos en déboutant la SDE, l’eau continue de couler et à flot. Surprise, à cause de l’impréparation de SUEZ à qui le contrat vient d’être cédé, le contrat de la SDE est prolongé jusqu’au mois d’octobre.

La semaine dernière, l’Agence de Régulation des Marchés Publics, a débouté la Sénégalaise des Eaux à qui, elle avait donné raison à peine quelques mois plus tôt lors du premier recours introduit par cette dernière et dans les formes. Pourtant, depuis le début de l’opération aussi bien Mansour Faye, l’ancien ministre de l’Hydraulique ou Serigne Mbaye Thiam, son successeur, ont à travers des propos tenue publiquement, démontré leur choix porté sur SUEZ.
En visite à Saint-Louis, le tout nouveau ministre de l’Hydraulique interpellé sur les ‘’suspicions de corruption de Suez dans l’attribution du marché d’affermage’’. Serigne Mbaye Thiam estime que ça ne sert à rien de s’épancher dans la presse pour jeter le discrédit sur l’Etat. ‘’La Sde a la latitude de faire recours à la Cour suprême’’, dit-il. Il précise surtout que le Sénégal est un pays organisé, en termes de procédure d’attribution de marché encadrée par un code des marchés.

Pourtant, les offres de 298,5 francs le mètre cube proposé par Suez contre 266 francs mis sur la table par la SDE, sont édifiants. Et pourtant, malgré la pénibilité subie par les populations, l’Etat a tout bonnement préféré Suez au grand dam de tous les observateurs qui ne peuvent expliquer les raisons de ce choix.

Alors que le top management de la SDE qui est convaincue de la volonté du ministère de se départir de leurs services malgré leur expérience avérée, a décidé de poursuivre le combat en saisissant la Cour Suprême, le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, a décidé de proroger le contrat de la SDE jusqu’au mois d’octobre, selon une source proche du dossier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici