mardi, 23 juillet 2024 08:05

Treizième campagne Orion : 400 tonnes de drogue dans une opération mondiale

Les plus lus

Amérique
Atlanticactu / Bogota / Dakar / Cheikh Saadbou Diarra 
Si les côtes ouest-africaines notamment celles sénégalaises, continuent de servir de déversoir aux Narcotrafiquants, les organisations de lutte contre le trafic de drogue s’organisent pour stopper ce fléau. Ainsi, une coopération internationale de lutte contre le trafic de drogue, à laquelle 62 pays ont participé, a permis la saisie de près de 400 tonnes de cocaïne, cannabis et méthamphétamine en un mois et demi, a annoncé, mercredi, la marine colombienne.
La 13e édition de la campagne navale Orion, à laquelle ont participé des agences de sécurité d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, d’Europe et, pour la première fois, d’Océanie, a donné lieu à des «chiffres historiques de saisies de drogue», selon un communiqué de la marine.

Outre l’importante saisie de cocaïne, des bateaux et même des avions ont été saisis

En coordination avec notamment la France, l’Allemagne, le Brésil, la Corée du Sud, les États-Unis, l’Espagne et le Mexique, la marine colombienne a fait état d’un bilan cumulé de 196 tonnes de cocaïne, 164 tonnes de marijuana, 41 tonnes de haschisch et 80’000 pilules de méthamphétamine séquestrées.
En outre, 112 bateaux, 211 véhicules, neuf semi-submersibles et cinq avions ont été interceptés.
L’opération Orion, qui se déroule en courtes phases depuis 2018, avait permis la saisie, en 2023, de 195 tonnes de cocaïne et de 176 tonnes de marijuana. «Ces résultats ont un impact direct sur la santé publique mondiale et frappent la narcoéconomie à hauteur de 18,7 milliards de dollars», affirme la marine colombienne.
Saisies records de cocaïne conséquences d’une production en hausse 

La Colombie, premier producteur mondial de cocaïne, a augmenté sa surface de culture de feuilles de coca de près de 13% en 2022, pour atteindre un chiffre record de 230’000 hectares, selon les Nations Unies.

Gustavo Petro, premier président de gauche de l’histoire de la Colombie, a appelé à un changement d’approche dans la lutte contre le trafic de drogue dans son pays, menée avec le soutien financier des États-Unis, principal marché pour la cocaïne sud-américaine.

Il a demandé de concentrer les efforts sur les saisies d’importantes cargaisons de drogue, plutôt que de s’attaquer aux petits paysans cultivateurs et aux consommateurs.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents