jeudi, 6 octobre 2022 18:14

Trafic de drogue : Un des chefs de la police arrêté, était le chef de gang

Les plus lus

Une rocambolesque affaire de trafic de drogue secoue la hiérarchie policière en Côte d’Ivoire. Le chef de la police criminelle de San-Pedro, la deuxième ville portuaire de Côte d’Ivoire, a été mis aux arrêts. Il est suspecté d’être de connivence avec un réseau de trafiquants de drogue, dirigé par un non ivoirien.
Il s’agit du commissaire K. D. Chef de la police criminelle de cette ville, il est de mèche avec Miguel Angel, un baron de la drogue d’origine espagnol implanté dans la localité. Le haut fonctionnaire de police est suspecté d’avoir fourni des informations confidentielles au narcotrafiquant, qui ont permis à ce dernier d’échapper à une arrestation, selon 7info. 
Tout est parti de l’opération qui a conduit à la saisie de deux tonnes de cocaïne d’une valeur estimée à 41 milliards FCFA, le 23 avril 2022 à San Pedro et à Abidjan. Les enquêtes qui se sont achevées par le démantèlement d’un vaste réseau de trafiquants de cocaïne ont conclu que les dealers avaient établi l’une de leurs bases à San-Pedro. Selon l’information, déjà à cette date, l’officier de police était soupçonné depuis bien longtemps par ses collègues. Mais pour en avoir le cœur net, c’est lui qui a été désigné par sa hiérarchie pour procéder à l’arrestation du narcotrafiquant espagnol. Mais grande fut leur surprise de constater que le baron de la drogue n’était plus chez lui à l’arrivée de la police. Pourtant, seul le commissaire mis en cause avait l’information du projet de l’arrestation de Miguel Angel.

Mis aux arrêts, les fouilles de son téléphone ont permis de découvrir que le chef de la police criminelle et le narcotrafiquant étaient en contact. “Fuis la ville, sinon tu seras arrêté“, aurait-il conseillé à l’espagnol. Selon certaines sources, le chef du “cartel“ aurait proposé au commissaire de police de l’aider à fuir San-Pedro contre une somme évaluée à plusieurs millions de FCFA.

Atlanticactu.com

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous et recevez nos dernières actualités