Sénégal : Détournement de 1,5 milliards à Postfinances, l’Amicale des diplômés exige la lumière

0
364

@Atlanticactu.com  Le scandale qui secoue actuellement La Poste, prend de l’ampleur avec le limogeage du Directeur général de Postfinances. Ce dernier 24 heures après avoir déposé une plainte pour détournement et vol d’un montant de 1,5 milliards, a été limogé par le Président du conseil d’administration Abdoulaye Bibi Baldé ci-devant, directeur général de La Poste. Qui cherche t-on à protéger ?

C’est par un communiqué parvenu à Atlanticactu que l’Amicale des diplômés des écoles de la poste, s’est invité dans le scandale qui met une nouvelle fois La Poste au devant de la scène.

“Nous avons pris connaissance avec stupéfaction, ce mercredi 1er décembre 2021, de la note de service du PCA de Postefinances, Monsieur Abdoulaye Bibi BALDE (par ailleurs, D.G de La Poste), mettant fin aux fonctions du Directeur général de ladite filiale, Monsieur Saliou Fédior. Cette décision injuste intervient moins d’une semaine après la plainte que Monsieur FEDIOR a déposée suite à la découverte de déficits cumulés, qui dépasseraient un milliard cinq cent millions (1,5 milliards) de francs CFA, à l’agence principale Malick SY et au Centre Financier de Dakar.”

Pour les membres de l’Amicale, la décision est teintée d’incompréhension. Car, ” Son prédécesseur, Monsieur Bassirou Wade, avait, lui aussi, été démis après avoir pris une note de service pour relever de ses fonctions le chef de cette même agence. Ce dernier est maintenu à son poste par des contrats spéciaux malgré le fait qu’il ait fait valoir ses droits à la retraite depuis plus de trois ans”.

Pour avoir limogé le chef d’agence de Postfinances maintenu malgré son départ à la retraite, Bassirou Wade le prédécesseur de l’actuel dg Saliou Fedior, est relevé par Abdoulaye Bibi Baldé. À qui profite le crime ? 

“Comment comprendre cette volonté obsessionnelle du Directeur général de La Poste, Monsieur Abdoulaye BALDE, à sévir contre tout D.G. de Postefinances qui souhaite faire la lumière sur ces déficits importants ? Comment comprendre que des centaines de millions de FCFA soient mis en cause dans des accusations de malversation sur des deniers publics sans que la direction générale de La Poste n’encourage des initiatives allant dans le sens de situer les responsabilités et de prendre des mesures conservatoires ?
La situation anormale de ces deux entités est connue de tous et la presse s’en était même fait l’écho. L’inélégance et l’agressivité de ces limogeages tendent à confirmer les rumeurs qui citent de hautes personnalités et des entrepreneurs privés influents comme bénéficiaires et complices de ces présumés détournements.”, s’interroge l’Amicale

Le communiqué de préciser, ” Postefinances est la filiale du Groupe la Poste spécialisée dans les services financiers. Elle gère les comptes courants et d’épargne ainsi que la compense avec les banques. C’est dire qu’elle manipule exclusivement les fonds de tierces personnes sous la garantie de l’Etat. Elle manie, à ce titre, des fonds publics. Elle se doit, par conséquent, de faire preuve de rigueur, d’intégrité et de transparence dans sa gestion. Traiter avec légèreté des faits présumés de prévarication des ressources relève d’une inconscience professionnelle inqualifiable.”

” En effet, il est extrêmement dangereux, dans la culture de notre entreprise, de faire croire à nos plus de trois cents (300) receveurs et chefs d’agences que les fonds qui leur sont confiés pour l’exploitation peuvent faire l’objet d’un usage personnel à la simple condition de se trouver des souteneurs influents. Il faut rappeler que d’autres collègues sont présentement dans les liens de la détention pour des sommes cent fois moins élevées.”, poursuit le communiqué. 

Pour le Comité Directeur de l’ADEPl ,” En tout état de cause, la responsabilité de l’Etat est entière et exclusive. Les représentants de

ses différents démembrements sont les principaux membres des Conseils d’Administration du Groupe, qui sont censés être les organes de surveillance et de contrôle de la gestion. Ils sont tous au courant de tout ce qui s’est passé et s’y passe actuellement.”

Après avoir alerté le président de la République par correspondance, l’Amicale des Diplômés des Ecoles des Postes (ADEP) dénonce vigoureusement cette forfaiture irresponsable et irrespectueuse dirigée contre tous les cadres de La Poste.

Elle félicite le Directeur Général de Postefinances, Monsieur FEDIOR, et lui témoigne tout son soutien et sa solidarité pour sa posture responsable, professionnelle, exemplaire et loyale à La Poste.

Enfin, l’ADEP prend l’opinion nationale et internationale à témoin que les travailleurs ne sont liés, ni de près, ni de loin, et ne cautionnent ces agissements en cours dans l’entreprise. Cela, pour que nous ne soyons pas demain, à juste titre, les agneaux du sacrifice.

La Rédaction 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here