Remaniement : Entre « Gal-Gal » et Lobbying, BBY et l’Apr au bord de l’explosion

Atlanticactu — Depuis que le Président Macky Sall s’est emmuré dans un silence d’église , recevant au compte gouttes les ministres et autres responsables et , surtout pour avoir manifesté son dégoût dans la gestion du Covid19, les rumeurs les plus folles se sont emparées de la mini galaxie des politiciens. Entre rumeurs et coups bas, l’imminence du remaniement est en train de détruire le peu de solidarité qui existait entre acteurs.

Le Chef de l’état compte réussir son quinquennat et compte dès à présent poser les actes pour que l’après pandémie lui permette d’offrir un meilleur quotidien aux sénégalais qui risquent de sortir de cette pandémie encore plus appauvris. C’est d’ailleurs l’une des causes qui aurait été à l’origine du rapprochement entre Macky Sall et certains leaders de l’opposition.

en fait, « Le Président Sall a été très déçu de la gestion de la pandémie et surtout qu’il a été laissé seul par certains de ses proches qui ont préféré mettre en avant leur propre agenda politique », nous confie l’un de ses plus proches collaborateurs. En effet, le Coronavirus aura permis au président de la république d’ouvrir les yeux sur certains manquements qui avaient jalonné son premier mandat. Et selon ce collaborateur, « Ce qui fait le plus mal au président, c’est le moment choisi par ses camarades pour se positionner en vue de sa succession car, même si cela est légitime mais c’est immoral en ces moments ».

Entre rumeurs, coups bas et lobbying, l’idée d’un remaniement avec la présence massive d’opposants dérange au niveau de l’Apr et de BBY. Plus grave, le travail du gouvernement déjà au ralenti s’en trouve pénalisé 

« Ça peut tomber à tout moment d’ici fin juin ! », murmure ce ministre Conseiller qui renseigne que Macky Sall est joignable au téléphone par seulement quelques proches, tous les autres sont obligés de passer son Aide de camp ou par mail. « Il est écœuré et abattu par tous ces scandales qui portent sur la gestion du Covid19 mais également, sur le foncier », renseigne notre interlocuteur.

Poursuivant, notre source de préciser, « Le Sénégal aura besoin de tous ses fils raisons pour laquelle, le président Macky Sall prépare l’après Coronavirus qui risque , à défaut d’une large concertation nationale d’emporter tout ce qui a été réalisé ». Et en guise de conclusion, « Certains sont en train de tout faire pour annihiler cette volonté du chef de l’état de travailler avec les Sénégalais de tous bords pour éviter des lendemains incertains pour le pays », a dit ce Conseiller du président.

Même son de cloche pour cet autre pilier de la majorité qui croit savoir que le grand chambardement est programmé pour le mois de juillet, sans être trop précis. Fébrile, le pouvoir ? Entre bruits de couloir, festival d’intox et coups bas, l’appareil Apr commence à  se cabrer dans la perspective d’un remaniement imminent du gouvernement, alors que le Président Macky Sall devrait prononcer une allocution solennelle dans les prochains jours.

L’inaccessibilité du président depuis quelques semaines, ses derniers décadrages aux membres de son gouvernement et le « dialogue«  avec ses opposants ne rassure plus à l’Apr et à Benno  

Une tension qui est brutalement grimpée d’un cran avec le recadrement de certains ministres rappelés à l’ordre comme celui de l’Energie et du Pétrole, Mouhamadou Makhtar Cissé et son homologue de l’Économie et du Budget chargés de trouver illico presto une solution au scandale Akilee.

D’autres qui en ont pris pour leur grade, lez Directeur des Domaines Mame Boye Diao sommé de mettre fin au charcutage des terres de l’aéroport Léopold Sedar Senghor cédé pourtant à l’armée de l’Air.

En somme, c’est un Macky qui joue son va-tout dans cette crise et qui compte redresser la barre pour , au moins, lui à qui il est donné des intentions d’un troisième mandat puisse avoir les moyens de présenter un solide bilan.  D’ores et déjà, une guerre fratricide pour la succession se dessine mais les proches du président comptent décourager toute forme de dauphinat. Les prochains jours seront révélateurs de cette « crise » au sommet.

Pape Sané (Atlanticactu.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici