dimanche, 9 juin 2024 13:04

RD Congo : Une tentative de coup d’état déjouée par l’armée, des policiers tués

Les plus lus

RD Congo
Atlanticactu / Kinshasa / Lolita Batamio
L’armée de la RD Congo a déclaré tôt dans la journée avoir déjoué une tentative de coup d’État. L’annonce est intervenue après une attaque ayant visé la résidence du ministre de l’Économie, non loin du « palais de la Nation » qui abrite les bureaux du président Félix Tshisekedi.
C’est le porte-parole de l’armée de la République démocratique du Congo qui annoncé que les militaires ont réussi à étouffer dans l’œuf une tentative de coup d’État contre le président Félix Tshisekedi dans la capitale Kinshasa. Une tentative violente qui a impliqué des combattants congolais et étrangers qui ont « tous été mis hors d’état de nuire, leur chef y compris », a-t-il ajouté, en appelant la population à « vaquer librement et tranquillement à ses occupations ».. Le général Sylavin Ekenge, a déclaré sur le radiodiffuseur d’État RTNC TV que plusieurs suspects ont été détenus et que la « situation est maintenant sous contrôle ».
La déclaration du porte-parole de l’armée congolaise intervient quelques heures après que des hommes armés ont attaqué la maison de Vital Kamerhe, l’ancien chef de cabinet et proche allié du président Tshisekedi tôt ce dimanche matin. Des témoins disent qu’un groupe d’une vingtaine d’assaillants en uniforme militaire a attaqué la résidence et un échange de coups de feu s’en est suivi.
Deux gardes et un assaillant ont été tués lors de l’attaque contre la maison de M. Kamerhe, a déclaré son porte-parole dans des messages sur X.
Il y a eu « une attaque armée » ce matin chez le ministre de l’Économie, avait écrit un peu plus tôt sur X l’ambassadeur de Japon à Kinshasa, Hidetoshi Ogawa. Vital Kamerhe « n’a pas été touché […] Deux policiers et un assaillant sont morts d’après des sources informées », avait-il ajouté. L’ambassade de France avait de son côté évoqué des « tirs d’armes automatiques » dans le quartier, en demandant à ses ressortissants d’éviter le secteur.
Les hommes ont également occupé le palais de la Nation, bureau du président de la République qui se situe au centre ville, lieu hautement sécurisé par la garde républicaine. Le président Tshisekedi n’a fait aucun commentaire public sur la situation jusqu’à présent.
Les médias locaux disent que les assaillants étaient membres du Nouveau Zaïre Mouvement lié à l’ancien politicien en exil Christian Malanga. Le président Félix Tshisekedi a été réélu pour un second mandat lors des élections contestées en décembre dernier.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents