Rapatriement des migrants : Le ministre italien Luigi Di Maio mouille Macky Sall

Migrants

Les procédures de rapatriement des migrants connaîtra une rapidité d’exécution dans les jours prochains. Pour cause, l’entrée en vigueur d’un décret interministériel visant à réduire de deux ans à quatre mois les délais de procédure de rapatriement des migrants. L’annonce a été faite vendredi par le gouvernement italien à l’intention des 13 pays d’origine de la grande partie des migrants qui accostent sur les côtes italiennes, dont le Sénégal.

La mesure va « réduire fortement les chances des demandeurs d’asile, de travail et autres sans papier, de rester dans la Botte », commente dans ses colonnes, ce samedi, le quotidien L’observateur. Les migrants africains évoluant en Italie verront leur séjour écourté après l’entrée en vigueur d’un décret interministériel visant à réduire, de deux ans à quatre mois, le délai de rapatriement des migrants.

« Ce sera grand un tournant pour l’accélération des rapatriements », a salué pour sa part le chef du gouvernement italien.

Les autorités italiennes annoncent des voyages dans certains pays d’origine, dans les jours à venir. Et selon toujours le gouvernement italien, des accords ont été passés avec les pays d’origine dont le Sénégal. Et un fonds de rapatriement spécifique de 50 millions d’euros (32 milliards CFA) est prévu pour stimuler les accords internationaux dans le cadre de la coopération et du développement.
« Ce décret ne porte atteinte à aucun droit de l’Homme. C’est une question liée à la lourdeur des procédures par rapport aux pays, y compris en Méditerranée, avec lesquels nous travaillons et commerçons chaque jour”, s’est défendu le ministre des Affaires étrangères, Liugi Di Maio, cité par L’Express. Il reste convaincu que « la redistribution des migrants ne peut être la solution définitive ».

Des accords que ne confirment pas certaines autorités sénégalaises en charge de la migration.
« A mon niveau d’information, je ne peux pas confirmer que le gouvernement est informé de la mesure », a démenti, dans Lobs, par Sory Kaba, directeur des Sénégalais de l’extérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici