mercredi, 5 juin 2024 02:45

PRÉSIDENTIELLE 2024 : BBY / Bignona choisit la continuité… avec le second quinquennat de Macky SALL

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu/ Bignona/ Rose DIEDHIOU
 » Reconquérir Bignona, c’est plus que possible… » , selon Ernest Abou SAMBOU…
Étant l’un des premiers bastions de l’APR et de BBY à tomber entre les mains de « l’ennemi » depuis la présidentielle de 2019, le département de Bignona sort la tête de l’eau, malgré les maigres moyens mis à disposition par le parti et le président Macky SALL. La coordination départementale de l’APR dirigée par le Ministre Conseiller Abdoulaye BADJI, s’est lancée dans une opération de reconquête qui commence à porter ses fruits.
« Nous avons bien diagnostiqué les causes des défaites successives depuis 2019 », a tenu à préciser Ernest Abou SAMBOU le Coordonnateur adjoint de l’APR qui rassure sur les chances du président Macky SALL qui continue d’être aimé par les populations. Pour M. SAMBOU, « En 2019, nous avions sous-estimé notre adversaire comme tout le monde et cela a été mortel mais, en 2022, nous avons été victimes de l’usage d’armes non conventionnelles utilisées par nos adversaires ».
Sans ministre encore moins de directeurs généraux, l’APR et BBY de Bignona semblent avoir été oubliés par le président Macky SALL. Pourtant, Ziguinchor, Thiès, Saint-Louis, Guediawaye et plusieurs autres départements qui ont perdu devant la coalition Yewwi Askanwi tant aux élections locales qu’aux législatives, bénéficient de décrets de nomination en faveur des responsables. Ce qui fait dire à Abdou Dieng BADJI, responsable de l’APR à Djibidione, « Si nos leaders étaient nommés à des postes de responsabilité comme ailleurs, il est évident que nous pourrions plus facilement renverser la tendance. Et en cela, c’est le président Macky SALL qui doit apporter une réponse, histoire de rassurer les militants et les populations sur l’intérêt porté sur le département par son Excellence le président de la République ».
« Pour les meetings et autres, nous préférons d’abord fidéliser nos bases par une approche moins populiste. Après seulement nous ferons une démonstration de force sans pareille mesure » , décrète Ernest Abou SAMBOU
« Nous avons pris l’engagement de tout faire pour gagner à Bignona, nous demandions également à tous de gagner chez eux pour permettre au président Macky SALL de gagner partout », rassure Ernest Abou SAMBOU…
… En 2019, sur les 83.343 votants dans le département, le président Macky SALL avait obtenu 27.398 voix contre 51.438 pour Ousmane SONKO et, dans l’ensemble de la région de Ziguinchor, Ousmane Sonko (57,25 %) a devancé largement Macky Sall (38,72 %). Lors des législatives du 31 juillet 2022, sur les 63.045 suffrages valablement exprimés, la coalition Yaw 44.484 contre 17.314 en faveur de BBY ».
« Aujourd’hui, malgré la faiblesse des moyens, le Coordonnateur départemental, le ministre Abdoulaye BADJI tient à ce que les opérations de massification, les visites de proximité, soient notre quotidien. Nous ne comptons pas nous laisser divertir », selon le Secrétaire général de l’Anrac 
Malgré les défaites successives depuis la percée du leader de Pastef Ousmane SONKO, originaire du département le plus peuplé de la région de Ziguinchor, les Aperistes ne comptent pas baisser les bras. Conscients des réalisations faites sous le magistère du président Macky SALL depuis 2012, les responsables avec Abdoulaye BADJI en tête, secondé par Ernest Abou SAMBOU le plénipotentiaire de BBY par ailleurs, Secrétaire général de l’Anrac, les anciens maires Victor DIATTA, Abdoulaye SANÉ, etc.., Mamina Kamara l’ancien président du Conseil départemental, Aubin SAGNA, pour ne citer que ceux-là, ont renoué avec les opérations de massification qui avaient permis à l’APR, dès sa naissance en 2009, d’être majoritaire à Bignona.
Ainsi, les résultats commencent à se faire jour avec l’installation de plusieurs comités la semaine dernière, sous la supervision des commissaires dépêchés par la direction du parti. Chérif SABALY le PCA de la Sodagri et Amath DIOUF, Ministre Conseiller à la présidence de la République, ont salué la détermination des militants de l’APR du département qui ne comptent plus céder un pouce de terrain au Pastef de Ousmane SONKO.
Pour Ernest Abou SAMBOU, « Aujourd’hui plus qu’hier les populations sont derrière le président Macky SALL. C’est pourquoi, nous l’avons investi comme candidat pour 2024. À l’épreuve de la gestion publique, les élus de Pastef ont montré leurs limites. Rien ne bouge dans le département ».
Pour Ernest Abou SAMBOU, le bilan du président Macky SALL plaide largement en notre faveur. Pour le reste, seule la discipline de parti avec tous les responsables derrière le ministre Abdoulaye BADJI, peut nous permettre de sortir le parti du mauvais pas…
«  En un an à la tête de la plupart des communes et du Conseil départemental, les populations de Bignona affichent un regret. Tous les jours, nous sommes interpellés par des citoyens sur la gestion des maires issus de Yewwi Askanwi qui ne peuvent faire la différence entre la chose publique et Pastef », renseigne Ernest Abou SAMBOU.
Très amer, le Secrétaire général de l’Anrac de poursuivre, « Chaque jour, des travailleurs membres de l’APR sont sous la menace de renvoi malgré les contrats à durée indéterminée en bonne et due forme dont ils sont détenteurs. Une véritable chasse aux sorcières est en cours dans la plupart des communes dirigées par des partisans de Ousmane SONKO, oubliant au passage les missions pour lesquelles les populations les ont porté à la tête de ces collectivités ».
C’est pourquoi, conclut Ernest Abou SAMBOU, « Au vu des nouveaux projets qui commencent à voir le jour notamment la route nationale 4 entre senoba et Bignona qui est de 114 Km, de même que les ponts de Baila et Diouloulou qui sont en cours de finition, la Boucle du Fogny et la Nationale 5 reliant Selety à la frontière avec la Gambie à Bignona. Et bientôt le lancement des travaux du pont Émilie BADIANE. Des réalisations qui vont définitivement permettre à Bignona et l’ensemble de la région de Ziguinchor de se positionner comme la première région émergente du Sénégal ».

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents