Paris : En marge du Conseil d’administration de l’ITIE, la diaspora manifeste contre l’opacité dans l’affaire Petrotim

La colonie sénégalaise en France ne compte pas rater le train de la gestion sobre et vertueuse des richesses naturelles. A peine, nos concitoyens ont fini de s’accorder avec la nouvelle coalition Aar Li Ñu Bokk en organisant simultanément une manifestation le 14 Juin, qu’ils ont décidé de mettre en branle une autre manifestation. Cette fois-ci, prévue pour le 17 Juin en prévision du Conseil d’administration de l’ITIE qui se tient à Paris.

Comme pour dénoncer l’opacité qui entoure les différents contrats signés par l’Etat depuis 2012, les Sénégalais résidant en France, ont décidé d’apporter leur contribution au combat pour la transparence dans la gestion des ressources naturelles. Ce faisant, ils comptent manifester pour dénoncer la nébuleuse qui entoure l’affaire Petrotim dans laquelle le frère du Président Macky Sall, est impliqué et, également rejeter la nomination d’Awa Marie Coll Seck à la tête du Conseil d’administration de l’ITIE.

Pour rappel, la norme mondiale pour la bonne gestion des ressources pétrolières, gazières et minières organise son assemblée générale qui représente son organe de gouvernance le plus élevé. Elle se réunit tous les trois ans pour nommer son Conseil d’administration qui se tient à Paris le 17 Juin 2019.

Une occasion pour Aboubacar Bengelloum des Sénégalais de France de promettre l’organisation
de conférences qui sont prévues pour mettre en avant les bonnes pratiques du Ghana dans le domaine relatif aux licences octroyées concernant le pétrole et le gaz (ponctualité, accessibilité et divulgations systématiques de toutes les données). Cela ouvrant ainsi aux citoyens un accès à des informations sur les projets concernant leur région et leur impact.

Nos compatriotes dénoncent la gestion clanique et familiale des ressources naturelles sans compter la volonté affichée de flouer tout un peuple pour assouvir des intérêts personnels

À cette occasion, MR Bengelloum et les autres membres, comptent avertir et dénoncer.

En raison
– du rapport étouffé de l’IGE de 2012,
– des plaintes à l’OFNAC
– de la demande de l’ouverture d’une enquête pour Haute Trahison impliquant Mr Macky Sall Président de la République du Sénégal

Nous devons EXIGER
lors de l’assemblée générale de l’ITIE,

– Que les représentants de la société civile et les membres des 52 pays suspendent le Sénégal de cette instance car ne respectant pas la norme ITIE et rejettent sa proposition de porter au Conseil d’administration Mme Awa Marie COLL-SECK

Article 25 de la constitution :
les ressources naturelles appartiennent au peuple. Elles sont utilisées pour l’amélioration de ses conditions de vie.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici