Opinion : En réponse à une diatribe, Seybani Sougou dément preuves à l’appui Alioune Ndao Fall de l’APR

« Alioune NDAO Fall ou les élucubrations d’un valet », tel pourrait être le titre d’un thriller inédit tellement Seybani Sougou a mis à nue les accusations de Alioune Ndao Fall, Secrétaire National de la diaspora de l’APR. Avec force preuves dont Atlanticactu détient copie, M. SOUGOU a prouvé que le responsable Aperiste racontait une légende ou plutôt, sa légende.

Alioune NDAO FALL, secrétaire national de la diaspora de l’APR est un habitué des calomnies et un fieffé menteur qui ne mérite pas qu’on s’attarde une seule seconde sur son cas. Cela dit, puisqu’il a eu l’outrecuidance de me défier publiquement d’apporter la preuve que j’ai accompli mon devoir civique le 24 février 2019 (vote aux élections présidentielles), il urge que l’opinion publique sénégalaise soit édifiée.

En bon citoyen sénégalais, j’ai accompli le 24 février 2019, mon devoir civique, au bureau36, en présence de nombreux compatriotes et journalistes présents sur le terrain avec qui j’ai longuement échangé (j’ai accordé une interview à un site après mon vote). Une rapide consultation des listes électorales (bureau n° 36– ma signature est apposée) aurait évité à ce gougnafier d’Alioune NDAO FALL ses élucubrations dignes d’un adolescent de 15 ans. Non seulement j’ai voté contre Macky Sall (pour rien au monde, je n’aurais raté cet évènement),mais mieux j’ai fait voter plus de 10 sénégalais contre Macky Sall grâce à une intense campagne de communication et une détermination résolue. De 1993 à 2019, j’ai accompli mon devoir civique lors de toutes les élections, je dis bien toutes les élections. Afin que nul n’en ignore, nous transmettons à votre site, les preuves irréfutables (y compris toutes nos anciennes cartes d’électeurs, comportant la mention « A voté »).

Alioune NDAO FALL a rappelé mon passé d’étudiant à la Maison des Etudiants des Etats de l’Afrique de l’Ouest (MEEAO), à Paris, dans le 12éme arrondissement une copropriété de sept Etats de l’époque (Côte d’Ivoire, Bénin, le Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal), en falsifiant les faits. Il aurait dû préciser que j’étais Chef du Contingent sénégalais, et qu’à ce titre, je représentais les intérêts du Sénégal à la MEEAO. Mon action a permis d’éviter à de nombreux étudiants sénégalais de devenir SDF (sans domicile fixe) à Paris, certains étudiants ayant pu bénéficier du quota de chambres réservées au Sénégal. Des professeurs de l’Université Cheikh Anta Diop de passage à Paris, dans le cadre de travaux et de recherches ont été logés temporairement à la résidence des états de l’Afrique de l’Ouest. Sans tambour, ni trompette. L’actuel conseiller en communication de Macky SALL, Mamadou Thiam, qui poursuivait ses études de communication à l’Université XII de Créteil est bien placé pour le savoir puisqu’il a bénéficié de mon soutien (pas besoin de rentrer dans les détails). Je ne suis pas du genre à faire la publicité de mes actions.

Alioune NDAO FALL (un valet au véritable sens du terme), ex Ambassadeur au Cameroun qui a été démis de ses fonctions pour des raisons qu’il sait a un vilain défaut (une addiction qui altère considérablement la capacité de jugement d’un individu). Au moment d’écrire son tissu de mensonge, il devait certainement être dans un état second.

Enfin, le gougnafier Alioune NDAO FALL n’en est pas à une contradiction : d’un côté, il affirme que je suis français, et de l’autre il affirme quel’ambassadeur du Sénégal en France est en droit de me convoquer pour m’entendre sur ses discours insultants à l’endroit Président Macky SALL.

Alioune NDAO FALL devrait savoir que mon temps est précieux et que les états d‘âme de l’ambassadeur du Sénégal à Paris ou de Macky Sall me laissent de marbre. La France est un état de droit et la liberté d’expression y est garantie.Du reste, je suis totalement en mesure d’apporter la preuve de tout ce j’avance.

Alioune NDAO FALL et son mentor Macky Sall ont un dénominateur commun : malgré leurs âges avancés, ils passent le plus clair de leur temps à mentir.

Il y a 2 catégories d’individus qui ne méritent aucun respect quel que soit leur statut : les menteurs et les soumis (les valets).

La sortie grotesque dAlioune NDAO FALL (un pitre) prouve au moins chose : le régime de Macky SALL me craint : c’est désormais officiel. Macky SALL va t’il écrire au président français Emmanuel Macron pour se plaindre de mes écrits ? A croire que le ridicule ne tue plus !

Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici