Mauritanie : Marché de fournitures d’engrais, la société Émirati CONFID ETGI détrône le chinois Agro China

On assiste de plus en plus à une présence des sociétés Emirati dans les domaines de l’agroalimentaire en Afrique de l’Ouest. Les Émirats Arabes Unis au delà du social qui leur avait permis de figurer parmi les pays (Donateurs) partenaires s’intéressent aux marchés publics. La société CONFID ETGI vient de léser le chinois Agro China en bénéficiant du mirobolant contrat d’engrais, soulevant des soupçons de corruption.

L’émirati CONFID ETGI vient d’être déclaré attributaire du marché de fourniture des engrais du Commissariat (mauritanien) à la sécurité alimentaire (CSA) d’un montant de 5,2 millions $. A l’ouverture des plis, le chinois Agro China avec une offre chiffrée à 5,6 millions $ e était le moins disant, suivi du suisse Ameropa – adjudicataire l’an passé d’un contrat mauritanien de fourniture d’engrais d’ un peu plus de 10 millions $ – dont l’offre pour le présent marché est de 5,8 millions $.

Mais contre toute attente, le CSA a ignoré les résultats de l’appel d’offres pour passer un contrat de gré à gré avec l’émirati. Le fait n’est pas inédit : récemment les autorités avaient fait fi des résultats de l’ouverture des plis financiers pour le marché de fourniture des hydrocarbures qui donnaient le suisse Oryx Energies gagnant du contrat pour attribuer le marché à Listaco, filiale du géant russe. Ce n’est qu’après des accusations de corruption qu’Oryx Energies s’est vu ré-attribué le contrat.

En mars dernier, le ministère mauritanien du Développement rural avait aussi fait fi de son appel d’offres portant sur la fourniture de blé lancé le 24 février pour passer un contrat de gré à gré de 13,7 millions $ avec le géant américain de l’agroalimentaire et du transport, Seabord, dont le chiffre d’affaires annuel est de l’ordre de 5 milliards $ et qui s’est implantée en Mauritanie en rachetant les Grands Moulins de Mauritanie en 2018. Les autorités mauritaniennes qui clament souscrire à la transparence dans la commande publique peinent à convaincre.

Atlanticactu.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici